CANNABIS / Taxation de la marijuana: les leçons à tirer de l'expérience américaine

Cannabis / 7 décembre 2017

Cannabis
Addiction Cannabis - CANNABIS / Taxation de la marijuana: les leçons à tirer de l'expérience américaine

Pour le propriétaire de Uncle Ike’s, l’un des plus importants commerçants de marijuana à Seattle, les adolescents qui entrent dans son magasin pour tenter d’obtenir du pot constituent l’un des indices les plus clairs que le marché illégal perd du terrain.

« Les mineurs tentent de se faufiler dans notre magasin avec de fausses cartes d’identité à partir des écoles secondaires locales, parce qu’il n’y a plus de vente de pot dans les écoles », a soutenu le propriétaire Ian Eisenberg.

Éliminer le marché illicite est l’un des objectifs majeurs du gouvernement du Canada à l’approche de l’échéance de juillet 2018 pour la légalisation de la marijuana à des fins récréatives — laissant peu de temps aux politiciens pour définir les modalités exactes de la vente, de la tarification et de la taxation du cannabis.

Comme l’a appris l’État de Washington, qui a légalisé la vente de la marijuana à des fins récréatives en 2014, l’établissement des prix et des taxes peut influencer grandement la part du commerce illicite.

L’État avait instauré initialement une taxe de 25 % sur les ventes des producteurs aux transformateurs, une autre taxe de 25 % sur les ventes des transformateurs aux détaillants, et puis une taxe de 25 % des ventes des détaillants aux clients.

Les coûts élevés pour les consommateurs, combinés à un manque de marijuana sur le circuit légal, avaient alimenté le marché illicite, selon des analystes.

 

Aller plus loin sur l’espace Cannabis

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir