» retour

Coupe du monde : « Parier doit rester un jeu »

Parie footÀ l’occasion de la Coupe du monde de football, l’Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL) a lancé sur les réseaux sociaux une campagne de prévention « Parier doit rester un jeu ».

 

Selon l’ARJEL, « sur le marché des jeux en ligne, l’engouement pour les paris sportifs se confirme et s’accroît sans faiblir depuis 2012. Ce mouvement se concentre majoritairement sur trois disciplines – football, tennis, basket – et s’appuie sur une tradition bien française : le goût des événements sportifs et le soutien enthousiaste à des équipes ou à des personnalités qui portent haut les valeurs associées au sport telles que le dépassement de soi, le respect de l’autre et le goût de l’effort […] Il y a pourtant une contrepartie qu’il importe de traiter : le risque d’un développement concomitant du jeu problématique ».

 

Pour y faire face, l’ARJEL a lancé une campagne de communication sur les réseaux sociaux à destination de tous les parieurs sportifs, novices ou plus expérimentés. Autour de courts messages de prévention et d’une mini-série en cinq épisodes, tournés sur le ton de l’humour et diffusés à partir du 15 juin, la campagne rappelle quelques règles simples pour que « parier reste un jeu », avec le plaisir sans les dérives ou les excès.

 

En avril 2018, l’ANPAA avait également planché sur la question des addictions aux jeux et publié un Décryptage sur le sujet.

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Article

Efficacité de la stimulation magnétique transcrânienne répétée (rTMS) sur le craving chez des joueurs pathologiques débutant des soins: étude randomisée, contrôlée en cross-over

Le craving est un symptôme essentiel du tableau clinique du jeu pathologique, et représente donc une cible thérapeutique à privilégier. L'étude STIMJEU visait à évaluer l'efficacité de la stimulation magnétique transcrânienne répétée (rTMS) sur le craving chez des joueurs pathologiques débutant des soins dans le service d'Addictologie du CHU de Nantes.


Le 05 Avr 18
IFAC-CHU Nantes