» retour

L’abus de cannabis associé à de faibles résultats scolaires chez les adolescents

La recherche dirigée par des chercheurs du CHU Sainte-Justine et de l’Université de Montréal, publiée dans l’American Journal of Psychiatry, démontre que des effets concomitants et persistants de la consommation de cannabis chez les adolescents peuvent être observés sur des fonctions cognitives importantes, et semblent être plus prononcés que ceux observés pour l’alcool.

Bien que des études antérieures aient établi que l’abus d’alcool et de cannabis était lié à une altération de la cognition chez les jeunes, elles n’étaient pas conçues pour comprendre cette relation et déterminer si la consommation de cannabis était la cause ou la conséquence des troubles cognitifs.

L’abus d’alcool et de cannabis a été associé à des altérations sur le plan de l’apprentissage, de la mémoire, de l’attention et de la prise de décisions, ainsi qu’à de faibles résultats scolaires.

« Ce sont des habiletés qui ne sont pas directement reliées à la performance scolaire, mais qui sont nécessaires pour avoir une bonne performance », a expliqué Jean-François G. Morin, coauteur de l’étude, en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne.

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Actualité

Interview de Fabienne Lopez – Cannabis thérapeutique : le lent chemin de la légalisation

Fabienne Lopez est présidente de l’association « Principes actifs », qui milite pour la légalisation de la consommation thérapeutique de cannabis. Sur les 27 pays de l’Union européenne, plus d’une dizaine l’a déjà autorisée. En France, nombre de malades y ont recours dans la plus grande clandestinité pour calmer leurs douleurs ou attiser leur appétit. A leur risque et périls !


Le 26 Juil 18
CISS