Le cannabis peut-il déclencher une schizophrénie ?

Cannabis / 15 octobre 2018

Cannabis
Addiction Cannabis - Le cannabis peut-il déclencher une schizophrénie ?

Le cannabis peut-il entraîner la schizophrénie ou est-ce la présence, même encore embryonnaire, de cette maladie qui favorise l’usage du cannabis ? De récentes études basées sur une approche génétique tentent d’y répondre.

La schizophrénie touche presque 1% de la population en France et ailleurs. Elle débute le plus souvent entre 15 et 25 ans mais son diagnostic est parfois retardé. Les symptômes les plus impressionnants sont les troubles délirants qui prennent différentes formes avec notamment des hallucinations. Mais tous les mécanismes de délires peuvent exister. Les autres symptômes sont moins connus du grand public et pourtant très invalidants. Les troubles dits négatifs entraînent un appauvrissement de la vie psychique. Les émotions sont émoussées. Il existe des troubles cognitifs et un retrait social.

Enfin, les personnes schizophrènes subissent une désorganisation de leurs pensées avec des discordances entre pensées, émotions et actes ou encore des troubles de planification. La schizophrénie est une pathologie chronique, qui a de lourdes conséquences en termes d’espérance de vie et de qualité de vie, mais qui peut aussi être très bien stabilisée et asymptomatique, notamment par le biais des traitements existants.

Les données de l’Observatoire français des drogues et toxicomanies concernant les jeunes de 17 ans en 2017 indiquent que 39,1% des jeunes avaient expérimenté le cannabis. 9,7% des garçons et 4,5% des filles ont une consommation régulière (au moins 10 fois dans le mois). Ces chiffres, s’ils restent élevés par rapport à nos voisins européens, sont en baisse…

En savoir plus