Le cycle menstruel chez les femmes qui consomment conjointement du tabac et du cannabis

Cannabis / 15 novembre 2018

Cannabis
Addiction Cannabis - Le cycle menstruel chez les femmes qui consomment conjointement du tabac et du cannabis

Le cannabis, notamment la marijuana (plantes de cannabis séchées), est la drogue illicite la plus consommée aux Etats-Unis comme en France.  Cependant les modalités de consommation diffèrent d’un pays à un autre, notamment en France où le cannabis fumé est fréquemment mélangé à du tabac. Ce mode de consommation tend à se répandre aux Etats-Unis, où les usagers auparavant consommaient le cannabis de manière isolée.

Les études préliminaires ont montré que la marijuana pourrait supprimer l’hormone lutéinisante (LH) ou réduire la phase lutéale du cycle menstruel. Cette phase lutéale est dotant plus importante que sa durée détermine les chances de fécondation. Bien que la littérature soit partagée sur ce sujet, les hormones sexuelles pourraient jouer également un rôle dans l’arrêt des consommations de tabac. Dans cette étude, les scientifiques de l’université du Minnesota ont analysé les cycles menstruels d’un échantillon de femmes consommant conjointement du cannabis et du tabac et les ont comparés à un groupe de femmes consommant uniquement du tabac parmi une population d’individu en demande de soins.

Les participantes, âgées de 18 à 50 ans ayant rapporté un cycle menstruel régulier et une consommation conjointe de cannabis et de tabac ont été appariées par l’âge au groupe de femmes avec consommation de tabac isolée. La durée des phases folliculaires et lutéales a été déterminée par des dosages urinaires de LH. Les différentes données recueillies des deux groupes ont été comparées.

Au total, 13 femmes consommant conjointement du cannabis et du tabac, et 39 femmes consommant du tabac seul ont été incluses dans cette étude. L’âge moyen  des participantes était de 37 ans et elles fumaient en moyenne 12 cigarettes par jours. La durée de la phase lutéale chez les consommatrices de tabac/ cannabis (11.4 jours) était significativement plus courte que chez les consommatrices de tabac (16.8 jours, P = 0.002). La durée moyenne de la phase lutéale étant de 14 jours. Concernant la durée de la phase folliculaire ou de la durée du cycle menstruel, aucune différence n’a été retrouvée.

Ces résultats suggèrent que les femmes qui consomment conjointement du tabac et du cannabis auraient une phase lutéale plus courte que celle des femmes consommant du tabac de façon isolée. Davantage d’études sont requises pour comprendre de quelle manière le cannabis perturbe le cycle menstruel et par conséquence la fertilité de la femme.

Dr ANGERVILLE Bernard

Service de psychiatrie et d’addictologie-CHU Amiens Sud

Groupe de recherche sur l’alcool et les pharmacodépendances (GRAP) Inserm U1247

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Cannabis

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir