L'OFDT présente son état des lieux des paris sportifs en ligne

Jeux de hasard et d'argent
Addiction Jeux de hasard et d'argent - L'OFDT présente son état des lieux des paris sportifs en ligne

La pratique des paris sportifs en ligne s’est fortement développée depuis 2015. Outre leur popularité et leur facilité d’accès, plusieurs facteurs contribuent au dynamisme de cette activité : les avancées technologiques répétées, les profits financiers générés, l’ouverture à la concurrence des jeux en ligne, l’influence de la publicité, des sollicitations commerciales et des gratifications financières, ainsi que l’attractivité de l’offre, en constant renouvellement.

Bien que cette pratique de jeu suscite des interrogations, notamment sur leur potentiel caractère addictif, l’état des connaissances sur la pratique des paris sportifs dite « problématique » est encore embryonnaire. Toutefois, la diffusion des éléments de connaissances disponibles et le développement de travaux de recherche dédiés constituent un enjeu majeur pour la communauté scientifique, les pouvoir publics et les acteurs de santé, afin d’être mieux outillés pour protéger les populations vulnérables et prévenir les comportements de jeu excessif.

À partir d’une revue de la littérature internationale, le présent rapport dresse un état des travaux réalisés sur sept problématiques :
▬ La diffusion effective des paris sportifs et leur évolution.
▬ Les comportements problématiques parmi les parieurs sportifs.
▬ Les facteurs de risques associés (sociodémographiques, comportementaux et psychologiques).
▬ Les motivations et perceptions des parieurs sportifs.
▬ Les caractéristiques de l’offre et leur potentiel pouvoir addictif.
▬ L’influence du marketing, des stratégies publicitaires et des gratifications financières.
▬ Les divergences émergentes entre pays (réglementation, offre, comportements).

Une série de conclusions fortes apparaissent, la première étant que les catégories d’observation du phénomène sont peu stabilisées. En conséquence, la quantification des pratiques de jeux se heurte à des limites de comparabilité entre enquêtes et entre pays. Si les niveaux de jeu sont contrastés, ils convergent néanmoins dans le sens d’une progression des pratiques à risques.

La littérature aborde principalement la question de l’usage problématique des paris sportifs. Si, en population générale, les données apparaissent lacunaires, des pratiques « excessives » ont néanmoins été relevées, en particulier à travers des enquêtes menées auprès des internautes. Un autre point d’intérêt de la littérature concerne le profil des parieurs en difficulté avec leur pratique de jeu. Ils se caractérisent par des facteurs sociodémographiques communs : il s’agit majoritairement d’hommes, célibataires ou en concubinage, trentenaires, qui ont fait des études et travaillent à temps plein.

Ces traits se retrouvent parmi les parieurs sportifs en demande de traitement et pris en charge pour des troubles du jeu. Par ailleurs, les joueurs classés « problématiques » (jeu à risque modéré et jeu excessif) présentent également des caractéristiques comportementales communes : ils possèdent plus souvent plusieurs comptes avec des opérateurs différents, parient plus et dépensent plus d’argent, et s’avèrent plus sensibles aux incitations promotionnelles, témoignant d’un comportement d’impulsivité peu ou pas marqué chez les autres profils de joueurs.

Enfin, les parieurs sportifs dits « problématiques » présentent plus fréquemment une addiction à l’alcool, des capacités de contrôle plus faibles, davantage de difficultés à réguler leurs émotions, ainsi que des représentations cognitives erronées concernant leurs chances réelles de succès dans le jeu.

Accéder au rapport de l’OFDT

À lire aussi