Le monde du travail

CERSES CNRS

Le Centre de Recherche Sens, Ethique et Société (CERSES) est une unité mixte de recherche (UMR 8137) du CNRS et del’Université Paris Descartes, dirigée depuis le 12 mars 2007 par Edwige Rude-Antoine.

  • Le CERSES émane du Centre de Sociologie de l’Ethique (CESE), unité de recherche créée en 1978 par François-André Isambert, Paul Ladrière et Jean-Paul Terrenoire et associée à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales jusqu’en 1992.
  • Ce laboratoire a été créé en 1995 en tant qu’unité propre du CNRS ; il est devenu une unité mixte de recherche (UMR 8137) du CNRS et de l’Université Paris Descartes en janvier 2002.
  • Le laboratoire a été dirigé successivement par F.-A. Isambert (1978-1990), Paul Ladrière (1990-1994), Patrick Pharo(1995-1999) et Simone Bateman (2000- début 2007).
  • Le Centre rassemble des chercheurs, enseignants-chercheurs, post-doctorants et doctorants, français et étrangers, de toutes disciplines : philosophie, sociologie, droit, économie, science politique, anthropologie, linguistique. L’unité est hébergée au Centre Universitaire des Saints-Pères de l’Université Paris Descartes, 45, rue des Saints-Pères, 75270 Paris cedex 06.
  • Les travaux de ce centre pluridisciplinaire s’inscrivent dans une perspective de recherche qui vise à dégager et analyser la dimension éthique des objets et des problématiques classiques des sciences humaines et sociales. Les recherches du Centre portent autant sur des objets explicitement désignés comme relevant d’une problématique d’ordre moral (pratiques médicales, politiques de santé, dépendances pratiques, pratiques illégales, production normative, instances de réflexion éthique, décisions collectives, et choix technologiques), que sur des objets et faits couramment abordés par les sciences humaines et sociales (familles, rituels, don, civilité, citoyenneté, inégalités, marchés, pratiques sportives…). Ce qui distingue les travaux du CERSES d’autres approches, est l’attention portée aux concepts et aux sentiments moraux (autonomie, consentement, obligation, vulnérabilité, justice, sanction, bienveillance, honte, peur…) ainsi qu’aux concepts où l’évaluation éthique est en jeu (responsabilité, décision, délibération, jugement, légitimation, justice et équité).

Les travaux du Centre ouvrent un champ de questions, à la fois théoriques et empiriques, autour de la dimension éthique.