Portail Milieu Professionnel

CANNABIS / Fumer du cannabis engendre bel et bien un risque accru de schizophrénie

Une étude génétique internationale conduite en partie au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) établit un lien de causalité jugé "robuste" entre la consommation de cannabis et le risque de schizophrénie.

Cannabis

Les données épidémiologiques récoltées depuis plus de quarante ans laissaient déjà fortement supposer une association entre cannabis et schizophrénie, en fonction de la dose également. Mais aucune étude n’avait jusqu’à présent permis de déterminer précisément si la plante était directement responsable de l’apparition de la maladie.

C’est désormais chose faite avec cette recherche, qui s’appuie sur une technique d’analyse nommée randomisation mendélienne. Celle-ci consiste à étudier la relation entre un facteur de risque – en l’occurrence le cannabis – et la survenue d’une maladie – la schizophrénie – au moyen de marqueurs génétiques fortement liés au facteur de risque.

Pour lire la fin de l’article et écouter le podcast sur le sujet, rendez-vous sur le site de RTS en cliquant sur « Consulter en ligne »

En savoir plus

À lire aussi