Portail Milieu Professionnel

CANNABIS / Le plus tard sera le mieux pour le cerveau

C’est très probablement l’effet néfaste majeur du cannais « universellement » reconnu, celui d’une exposition précoce sur le développement du cerveau. Cette étude de l’Université de Montréal (UdM) confirme ainsi qu’une expérimentation plus tardive du cannabis est préférable chez les jeunes, car elle limite les effets négatifs sur les capacités cognitives des adolescents.

Cannabis
Addiction Cannabis - CANNABIS / Le plus tard sera le mieux pour le cerveau

C’est très probablement l’effet néfaste majeur du cannais « universellement » reconnu, celui d’une exposition précoce sur le développement du cerveau. Cette étude de l’Université de Montréal (UdM) confirme ainsi qu’une expérimentation plus tardive du cannabis est préférable chez les jeunes, car elle limite les effets négatifs sur les capacités cognitives des adolescents. Ainsi, selon les conclusions présentées dans la revue Development and Psychopathology, le cannabis aurait beaucoup moins d’effets nocifs en cas d’expérimentation après l’âge de 17 ans.

L’équipe canadienne a mené cette étude avec 294 garçons adolescents, issus des quartiers les plus défavorisés de la ville et participant à l’étude longitudinale et expérimentale de Montréal. Les adolescents ont effectué des tests cognitifs à l’âge de 13, 14 et 20 ans et ont répondu à un questionnaire une fois par an, de 14 à 17 ans, puis à 20 ans.

Copyright © 2017 alliedhealtH www.santelog.fr

Consulter l’article entier sur santelog.fr en cliquant sur « Consulter en ligne »

En savoir plus

À lire aussi