» retour

CANNABIS / Les consommateurs ont changé

Le cannabis en France, c’est 700 000 usagers quotidiens, 5 millions de Français qui en ont fumé au cours de l’année 2016 et 17 millions de personnes de 11 à 64 ans qui l’ont expérimenté au moins une fois dans leur vie. Selon l’Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT), non seulement le niveau d’usage actuel du cannabis en France continue d’être très élevé, mais surtout, il est en hausse chez les adolescents: près d’un jeune de 17 ans sur deux a déjà consommé du cannabis (47,8 %), contre quatre sur dix (41,5 %) en 2011. Et pour près d’un jeune sur dix (9,2 %), cette consommation atteint des niveaux de fréquence plus élevés qu’autrefois: au moins dix prises dans le mois (ils n’étaient que 6,5 % dans ce cas en 2011).

Pour le Pr Amine Benyamina, chef du service d’addictologie de l’hôpital Paul-Brousse, à Villejuif, président de la Fédération française d’addictologie et co-auteur de Comment l’alcool détruit la jeunesse: la responsabilité des lobbys et des politiques(Éd. Albin Michel), «les statistiques de l’OFDT mettent également au jour une tendance encore plus inquiétante: la polyconsommation des adolescents, avec la présence quasi automatique de l’alcool, du cannabis, du tabac et parfois des psychostimulants. Même si tous les jeunes ne sont pas concernés par cette polyconsommation, elle n’a rien d’anecdotique».

Avis partagé par le Dr Jean-François Delot, addictologue au sein de l’équipe de liaison et de soins en addictologie (ELSA territoriale Finistère sud) et responsable de l’unité de tabacologie, appartenant au pôle de santé publique nouvellement créé au Centre hospitalier de Quimper-Concarneau: «Même le gramme de résine vendu dans les années 1970 n’a plus rien à voir avec celui d’aujourd’hui. En effet, la teneur en THC (tétrahydrocannabinol, NDLR), la molécule responsable des principaux effets psychoactifs du cannabis, est passée de 2 % à 3 % par gramme d’herbe à 10 % à 15 % en moyenne aujourd’hui (30 % pour le gramme de résine de cannabis et même davantage dans l’huile de chanvre).

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Actualité

Alcool, cannabis, conduites addictives : quelles sont les positions des candidat-e-s à la présidentielle ?

La consommation de drogues, licites et illicites, est à l’origine, chaque année en France, de près de 130.000 décès prématurés, dont 79.000 liés au tabac, 49.000 à l’alcool et 1 600 aux drogues illicites. Cette hécatombe a un coût pour la société estimé à près de 249 milliards d’euros par an, entre la prise en charge des soins, le coût de la répression, la perte de productivité ou encore la valeur des vies humaines perdues. Il est dès lors urgent d'agir !


Le 13 Jan 17
ANPAA