Portail Milieu Professionnel

CANNABIS / Quelle politique dans la France En Marche

Avec le projet gouvernemental de contraventionnalisation du cannabis, les usagers n’auront plus à faire avec la justice - et ne pourront plus aller en prison. Est-ce la fin de la prohibition du cannabis? Ou un simple aménagement du cadre répressif en place depuis 1970? Parole aux citoyens! - autour notamment d’Esther Benbassa (sénatrice), Danièle Jourdain-Menninger (ex-présidente MILDECA), Aurélien Bernard (www.newsweed.fr)...

Cannabis

Le gouvernement a annoncé que le délit de consommation de cannabis serait soumis à partir de l’automne 2017 au régime des contraventions. Cette annonce laisse présager d’une refonte du cadre juridique encadrant la lutte contre les stupéfiants, et, de fait, de l’abandon de l’approche prohibitionniste. Alors qu’un fumeur de joint risque aujourd’hui jusqu’à une année d’emprisonnement et 3750 euros d’amende, il ne sera plus soumis qu’à une simple amende, dont la catégorisation reste à définir.

Cette évolution atteste d’un changement de perspective, tant de la part des pouvoirs publics que de l’opinion dans sa majorité sur le cannabis. Elle ouvre la voie à la normalisation du statut du cannabis dans notre pays. Elle va aussi réduire la pression exercée sur notre système policier et judiciaire, en le délestant du poids des interpellations de consommateurs (plus de 120 000 personnes étaient encore interpellées pour usage de cannabis en 2010).

En savoir plus

À lire aussi