Le monde du travail

Quelles conséquences économiques devrait avoir la légalisation du cannabis dans l’état du Vermont?

En 2014, l’état du Vermont devenait le 7e état américain à autoriser l’usage récréatif de marijuana. Jonathan Caulkins et Beau Kilmer, du RAND Drug Policy Research Center, publient ici une synthèse d’un rapport du RAND sur les conséquences économiques de cette légalisation.

Cannabis
Addiction Cannabis - Quelles conséquences économiques devrait avoir la légalisation du cannabis dans l’état du Vermont?

cannabisEn 2014, l’état du Vermont devenait le 7e état américain à autoriser l’usage récréatif de marijuana. Jonathan Caulkins et Beau Kilmer, du RAND Drug Policy Research Center, publient ici une synthèse d’un rapport du RAND sur les conséquences économiques de cette légalisation. Dans un bulletin précédent, nous rapportions un autre article de Addiction qui portait davantage sur les conséquences médicales de la légalisation du cannabis aux Etats-Unis.

Sur un plan économique, les auteurs estiment que la décriminalisation du cannabis dans le Vermont, qui avait précédé sa légalisation pour usage récréatif, aurait déjà permis d’économiser une moyenne de 1€ par an et par habitant en raison de la réduction des coûts de police et de justice liés à la prohibition. Ils estiment que cette somme devraient substantiellement augmenter avec la légalisation. A cela s’ajoutent les recettes liées aux taxes de ventes, ainsi qu’une augmentation prévue de la manne touristique, puisque le Vermont devrait attirer un tourisme d’acheteur des états voisins et du Canada. Les enjeux économiques et la réduction de la criminalité sont deux principaux arguments en faveur de la légalisation.

Les commentaires associés à cet article apportent des éclairages intéressants. Michael Linskey et ses collègues (UK) soulignent que la légalisation peut aussi avoir des conséquences sanitaires importantes. En particulier que la commercialisation du cannabis permettrait un meilleur contrôle sur la qualité des produits et sur leur impact sanitaire. Anne-Lise Bretteville-Jansen (Norvège) rappelle que certains états non-américains, par exemple l’Uruguay ou les Pays-Bas, ont déjà légalisé le cannabis depuis un petit moment. Pourtant, il est frappant de voir avec quelle culture de l’évaluation ce processus de légalisation se met en place aux Etats-Unis. Du coup, même si certains états des USA se mettent à légaliser plus tardivement, en réalité, c’est leur expérience d’évaluation qui vaudra pour le reste du monde, et non celle de pays ayant légalisé beaucoup plus tôt. Ce constat (regrettable) rappelle la question des salles de consommation à moindre risque. Alors que ces salles ont été historiquement développées en Europe et qu’elles restent, aujourd’hui encore, très majoritairement implantées dans le vieux continent, ce sont les expériences canadiennes et australiennes qui ont débouché sur de la recherche de haut niveau et qui ont pu ainsi répliquer par des faits aux attaques essentiellement idéologiques des opposants.

En savoir plus

À lire aussi