Vapoter du cannabis, une pratique en expansion

Cannabis / 30 novembre 2017

Cannabis
Addiction Cannabis - Vapoter du cannabis, une pratique en expansion

Il peut être fumé seul ou avec du tabac, mis sur la langue sous forme d’huile ou encore… vapoté à l’aide d’une cigarette électronique! Bon nombre de fumeurs de cannabis «classiques» et de vapoteurs s’intéressent désormais aux liquides pour cigarette électronique contenant du cannabidiol (CBD), un composé présent dans la plante de cannabis. Alors que leur commercialisation était encore marginale ces derniers mois, ces liquides au CBD connaissent un succès depuis l’été dernier. Sont-ils dangereux pour la santé? Présentent-ils moins de nocivité que la consommation classique de cannabis? Sont-ils autorisés en France?

Comme les liquides classiques, ils sont composés de propylène glycol, qui permet de former de la vapeur, et d’arômes végétaux. La nicotine, elle, est remplacée par du cannabidiol (CBD), dont les concentrations peuvent varier. Ces liquides ne doivent pas contenir de tétrahydrocannabinol, la susbtance active du cannabis, car c’est interdit en France.

Quels sont les effets du cannabidiol sur la santé?

Le CBD est l’un des quelque 80 cannabinoïdes que l’on retrouve dans le cannabis. Il a été isolé pour la première fois en 1940 et sa structure chimique a été identifiée en 1963. À partir des années 1970, et plus particulièrement depuis le début des années 2000, de nombreuses études ont exploré les effets du CBD sur la santé humaine. Celles-ci ont montré qu’il n’était pas dangereux pour la santé humaine lorsqu’il était administré par voie orale sur des périodes allant d’une vingtaine de jours à 6 semaines. Contrairement au THC, le CBD n’est pas un produit stupéfiant, c’est-à-dire qu’il n’affecte pas l’activité mentale et le comportement. Mais il n’est pas dépourvu d’effets sur le corps.

Aller plus loin sur l’espace Cannabis

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir