Un an après la pseudo-épidémie d’EVALI, qu’en pensent les fumeurs de tabac et quel est l’impact sur leur désir de passer à la vape ?

Tabac
Addiction Tabac - Un an après la pseudo-épidémie d’EVALI, qu’en pensent les fumeurs de tabac et quel est l’impact sur leur désir de passer à la vape ?

Dans un article précédent, sur le site d’Addict’Aide, j’avais abordé la question des conséquences d’EVALI (acronyme pour Ecigarette or Vaping product-use Associated Lung Injuries » (EVALI), c’est-à-dire « maladie des poumons associée à la cigarette électronique et produits de vapotage ») sur les ventes de tabac aux USA, et du rôle qu’avait joué les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) en octobre 2019 (1, 2). Ils avaient alors conseillé de ne plus utiliser la vape, quel qu’en soit le contenu : très rapidement, il avait été démontré que l’achat au marché noir sur le darknet de vaporisateurs de THC, contenant souvent de l’acétate de Vitamine E, était responsable de cette pathologie (3, 4). Mais ce n’est que le 25 février 2021 que le CDC publia (5) une mise à jour sur son site internet, laissant planer le doute pendant plusieurs mois sur l’implication de la vape « classique » sur EVALI.

Olivia Wackowski et collaborateurs, du Centre d’étude du tabac de l’université Rutgers dans le New Jersey, ont interrogé un panel représentatif de la population américaine et 1 018 fumeurs quotidiens. Cette étude avait pour objectif de déterminer les connaissances sur l’épidémie EVALI, les causes et les conséquences sur la santé, ainsi que l’impact éventuel sur le passage à la vape. Il s’agissait d’adultes ayant fumé au moins 100 cigarettes dans leur vie et fumant maintenant chaque jour ou presque.

La question suivante leur a été posée :

  • Avant la pandémie de Covid-19, aviez-vous entendu parler de personnes très malades ou décédées à la suite d’une grave maladie pulmonaire causée par la vape ? (oui/non/je ne sais pas).

Dans l’affirmative, trois autres questions leur était posées :

  • D’après ce que vous en savez, quel produit est la cause de ces maladies et décès liés à la vape
    • De la nicotine, comme la Juul,
    • Du cannabis ou du THC,
    • De la nicotine et du THC,
    • Je ne sais pas.
  • Avez-vous entendu parler d’acétate de Vitamine E qui serait associé avec la survenue de cette maladie (oui/non/je ne sais pas)
  • Quelles seraient les conséquences de cette maladie des poumons liées à la vape sur votre intérêt d’utiliser des produits de la vape dans le futur :
    • Je serais moins intéressé à les utiliser,
    • Je serais plus intéressé à les utiliser,
    • Cela n’aurait aucune conséquence sur mon choix.

Deux dernières questions étaient posées :

  • Avez-vous déjà utilisé des produits de la vape, dans la vie et au cours du dernier mois ?
  • Que pensez-vous de la dangerosité de la vape par rapport au tabac : moins dangereuse/à peu près autant/plus dangereuse/je ne sais pas.

Les principaux résultats de cette étude sont les suivants :

La plupart des participants sont des fumeurs quotidiens (79,1%), 55,7% ont déjà expérimenté la vape et 11,3% ont vapoté au cours des 30 derniers jours.

Près de 54% ont entendu parler d’EVALI, sans différence selon le sexe, la classe d’âge, le niveau d’éducation et l’orientation sexuelle. Par contre, cela concerne 59,8% d’anciens vapoteurs (pas de vapotage au cours du dernier mois).

Parmi ceux qui en ont entendu parler :

  • 37,3% croyaient que la cause principale était la vape de nicotine, comme la Juul, alors que seulement 16,6% indiquaient le lien avec la vape de cannabis / THC,
  • 29,4% avaient entendu parler de l’association avec l’acétate de Vitamine E .

Le fait d’avoir entendu parler de ces conséquences (erronées) liées à l’usage de la vape ont modifié leur position vis-à-vis de la vape :

  • Ils sont moins intéressés d’utiliser la vape dans le futur
    • 51,1% parmi les non-vapoteurs,
    • 53,9% parmi les ex-vapoteurs, et
    • 33,4% parmi les vapoteurs actuels.
  • Ils pensent que la vape est aussi dangereuse que le tabac à 40% ou même plus dangereuse que le tabac à 22% ! Cette perception de dangerosité de la vape supérieure à celle du tabac est plus fréquente parmi ceux qui avaient entendu parler d’EVALI (26,6%) que parmi ceux qui ne connaissaient pas EVALI (16,8%).

Le HCSP actualise son avis du 22 février 2016 relatif aux bénéfices-risques de la cigarette électronique, ou SEDEN (système électronique de délivrance de la nicotine). Un travail de synthèse de la littérature lui permet de formuler 13 recommandations pour la prise en charge des fumeurs, les politiques publiques, l’information de la population et la recherche.

En particulier, « le HCSP souligne que les connaissances fondées sur les preuves sont insuffisantes pour proposer les SEDEN comme aides au sevrage tabagique dans la prise en charge des fumeurs par les professionnels de santé. »

Dans une tribune publiée dans le journal Le Monde en janvier 2022, le président (Pr Amine Benyamina) et le vice-président (Dr Bernard Basset) du Fonds Addict’AIDE ont précisé que « Vapoter est une aide précieuse, voire déterminante, pour quitter le tabac».

Dans une tribune plus récente, publiée également dans le même journal, les Pr Sébastien Couraud et Benjamin Rolland ont donné un avis en faveur de la vape.

Le président du Collège de médecine générale, le Pr Paul Frappé, a déclaré également ce week-end dans le JIM : « Concernant la cigarette électronique, nous la considérons comme un outil de réduction des risques et estimons qu’il ne faut pas décourager le patient fumeur qui s’initie au vapotage dans une optique de sevrage en lui indiquant bien qu’il faut éviter l’usage concomitant cigarette/cigarette électronique. Il faut également l’inviter à privilégier les e-liquides qui bénéficient de la norme AFNOR. »

 

Références bibliographiques

1 Centers for Disease Control. Office on Smoking and Health. Outbreak of lung injury associated with the use of e-cigarette, or vaping, products, 2019. Available: https:// web.archive.org/web/20191031113527/https://www.cdc.gov/tobacco/basic_information/e-cigarettes/severe-lung-disease/need-to-know/index.html

2 Centers for Disease Control. Office on Smoking and Health. Outbreak of lung injury associated with the use of e-cigarette, or vaping, products, 2019. Available: https:// web.archive.org/web/20191116013510/https://www.cdc.gov/tobacco/basic_information/e-cigarettes/severe-lung-disease/need-to-know/index.html

3 Krishnasamy VP, Hallowell BD, Ko JY, et al. Update: characteristics of a Nationwide outbreak of e-cigarette, or Vaping, product use-associated Lung Injury – United States, August 2019-January 2020. MMWR Morb Mortal Wkly Rep 2020;69:90–4.

4 Leas EC, Nobles AL, Caputi TL, et al. News coverage of the e-cigarette, or Vaping, product use associated lung injury (EVALI) outbreak and Internet searches for vaping cessation. Tob Control 2021;30:578–82.

5 Centers for Disease Control, Office on Smoking and Health. Outbreak of lung injury associated with the use of e-cigarette, or Vaping, products, 2020. Available: https:// www.cdc.gov/tobacco/basic_information/e-cigarettes/severe-lung-disease.html.

Dr Philippe Arvers (1,2,3)

1 – Observatoire Territorial des Conduites à Risques de l’Adolescent (MSH-UGA)

2 – 7ème Centre Médical des Armées (Antenne de Varces)

3 – Institut Rhône Alpes Auvergne de Tabacologie (Lyon)

 

EN SAVOIR PLUS

À lire aussi