Usage thérapeutique du cannabis : la France engage officiellement la réflexion

Cannabis / 11 septembre 2018

Cannabis
Addiction Cannabis - Usage thérapeutique du cannabis : la France engage officiellement la réflexion

Après de nombreux autres pays européens, comme l’Espagne, l’Italie ou l’Allemagne, la France va donc s’interroger sur l’usage médical du cannabis dans des pathologies chroniques mal soulagées par les traitements conventionnels.

Tenir compte des avis de toutes les parties prenantes

Le comité mis en place par l’ANSM est créé pour une durée d’un an. Il sera chargé de rendre un avis sur l’intérêt thérapeutique du cannabis pour le traitement de certaines pathologies et sur les modalités de mise à disposition du cannabis dans le cadre de cette utilisation.

Les membres de ce premier groupe de travail institutionnel seront choisis pour leurs compétences notamment dans les domaines de la pharmacologie, de la thérapeutique, de la neurologie, de la cancérologie, du traitement de la douleur et des sciences humaines. Des représentants d’associations d’usagers du système de santé participeront également à cette réflexion. Ce comité prévoit aussi de conduire des auditions pendant lesquelles les associations d’usagers de cannabis à visée thérapeutique pourront partager leur expérience et leurs attentes.

L’organisation de ces débats au sein de l’agence du médicament permettra de bien prendre en compte les risques potentiels d’un tel usage, par exemple la dépendance, les troubles cognitifs ou les complications cardio-vasculaires.

Changer la loi pour prescrire du cannabis

Ce comité devra se détacher des questions économiques et politiques relatives à cet usage, lesquelles seront arbitrées par les pouvoirs exécutif et législatif. Un changement de la loi sera probablement nécessaire, pour autoriser la dispensation de préparations magistrales de cannabis à usage médical, sans statut de médicament.

Une première adaptation de la loi en 2013 avait permis de délivrer une autorisation de mise sur le marché à un premier médicament à base de cannabis, le Sativex, qui n’est toujours pas commercialisé en France. Un deuxième médicament, l’Epidiolex, à base de cannabidiol naturel, extrait du cannabis, vient d’obtenir aux États-Unis une autorisation dans une indication restreinte aux épilépsies réfractaires de l’enfant.

Aller plus loin sur l’espace Cannabis

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir