Essai / “Jeux vidéo alcool cannabis. Prévenir et accompagner son adolescent“ Dr Olivier Phan, Dr Céline Bonnaire, Dr Alexandre Har, Nathalie Bastard, Zephyr Serehen

5 décembre 2017

Addiction  - Essai / “Jeux vidéo alcool cannabis. Prévenir et accompagner son adolescent“ Dr Olivier Phan, Dr Céline Bonnaire, Dr Alexandre Har, Nathalie Bastard, Zephyr Serehen

 

Le Docteur Olivier Phan dirige le Centre Pierre Nicole à Paris et accueille depuis des années en consultation des jeunes concernés pas des problématiques d’usage de psychotropes ou d’utilisation de jeux vidéo. Ces jeunes sont parfois accompagnés par un parent, souvent démuni quant il s’agit de trouver la bonne attitude à adopter.

Cet ouvrage, écrit en collaboration avec des professionnels du secteur, tente d’explorer cette problématique de consommation à un âge où les sollicitations sont multiples mais où le cerveau, encore en construction, doit faire face parfois à un déferlement chimique malvenu. Le besoin de jouer, le besoin d’autonomie, l’expérimentation et la prise de risque font partie de la construction d’un adolescent, alors là où il faudrait prévenir et accompagner, la tendance peut aller naturellement pour l’entourage familial vers un interdit pur et simple sans laisser de place à la compréhension, à la communication, à la négociation incontournable, l’âge de l’adolescent avançant.

L’ouvrage a fait le choix de s’intéresser essentiellement aux jeux vidéo, à l’alcool et au cannabis. Il est découpé en quatre parties.

La première concerne les enjeux et problématiques de l’adolescence et des conduites addictives. Les auteurs s’intéressent tout d’abord à la construction de l’adolescent en le comparant à un architecte qui doit bâtir une maison sur des bases solides pour pouvoir faire face au mieux aux petites ou grandes intempéries. Ils s’intéressent aussi au cerveau adolescent pour tenter d’expliquer les comportements inhérents à cette période particulière de la vie où les émotions prennent une place centrale.

La deuxième partie nous explique quelle peut être la place qu’occupe les jeux dans la vie d’un adolescent, et loin de les diaboliser, propose plutôt d’essayer de faire la part des choses entre un usage qui peut avoir des vertus indiscutables, même s’il est régulier, et un usage qui incite à la désocialisation car motivé par un besoin de fuir à tout prix la réalité, mais à quel prix.

La troisième partie s’intéresse à l’alcool qui depuis quelques années s’invite en quantité abondante dans des fêtes adolescentes où ce que l’on appelle le Binge drinking, ou consommation ponctuelle intensive, fait des dégâts sanitaires qu’il faut prendre en charge car il impacte l’avenir.

La quatrième partie s’intéresse au produit cannabis, explique les motivations d’usage des adolescents, les satisfactions recherchées, souvent ignorées par les parents, la gestion des émotions, mais aussi les risques sanitaires liés à une consommation régulière.

Dans chacune de ces quatre parties, les attitudes parentales occupent une place centrale, à l’image de la place qu’occupe un enfant dans la vie familiale. Des pistes pour se faire aider sont proposées.

Cet ouvrage propose une quantité d’informations importante et préconise un certain nombre d’attitudes parentales basées sur l’échange. Bien entendu, il serait présomptueux de penser qu’il existe des recettes miracles quand il s’agit de régler des problématiques individuelles d’usage ou comportementales installées chez certains adolescents de manière durable. Tous les exemples, sur lesquels s’appuie l’ouvrage, sont issus de l’expérience clinique des auteurs, mais c’est à chaque parent, accompagné ou non par un professionnel, de s’emparer du sujet, de faire la part des choses et de construire avec son adolescent une base solide pour réduire les risques liés à une potentielle pratique intensive des jeux vidéos ou à une consommation nocive d’alcool ou de cannabis…

En savoir plus

À lire aussi