Peut-on cumuler plusieurs substituts nicotiniques ?

La Haute Autorité de Santé l’affirme dans sa dernière étude (2014) : 97 % des fumeurs qui tentent de stopper la cigarette du seul fait de leur volonté échouent. C’est pourquoi des médicaments sans ordonnance à base de nicotine sont là pour vous donner un coup de pouce, généralement indispensable au succès de votre sevrage tabagique. La Sécurité Sociale rembourse d’ailleurs l’achat de ces produits à hauteur de 50 € par personne et par année.

Ainsi, utiliser un substitut nicotinique permet d’augmenter vos chances d’abstinence de 50 % à 70 % au bout de 6 mois !
Choisissez la forme qui vous convient le mieux : pastilles, gommes, patchs, inhaleurs… Et sollicitez l’aide de votre pharmacien ou de votre médecin pour choisir un dosage adapté.
Sachez également qu’il est possible de cumuler les différents dispositifs de sevrage afin de mieux supporter le manque de nicotine. Par exemple, il est tout à fait possible d’utiliser un patch sur la journée tout en prenant une pastille ou une gomme lorsque l’envie de fumer survient !
Les premières 48h ne sont pas évidentes mais les symptômes de manque disparaissent très vite. Il ne faut pas hésiter à associer le patch avec plusieurs autres formes et réajuster la posologie au besoin.

Autres FAQ