La Mildeca veut réguler la production de chanvre CBD d’ici juin 2021

Cannabis
Addiction Cannabis - La Mildeca veut réguler la production de chanvre CBD d’ici juin 2021

C’est une négociation qui a lieu en coulisses. La Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca), qui travaille aujourd’hui à la refonte de l’arrêté de 1990 encadrant la production de chanvre, a rencontré les producteurs français de chanvre. Objectif : faire évoluer la loi avant le mois de juin, pour leur permettre de récolter la fleur de Cannabis, un potentiel premier pas vers une production de CBD en France. Une petite révolution, dans un pays qui importe la quasi-totalité de cette substance aux vertus apaisantes.

Jusqu’à présent, l’arrêté du 22 août 1990 était interprété par la Mildeca comme une restriction à la récolte des fleurs de chanvre et leur transformation. « Sont autorisées la culture, l’importation, l’exportation et l’utilisation industrielle et commerciale (fibres et graines) des variétés de Cannabis sativa L. répondant aux critères suivants : la teneur en THC de ces variétés n’est pas supérieure à 0,20 % »précise le texte. Le récent arrêt Kanavape est néanmoins venu clarifier la chose et autoriser la vente de produits à base de CBD extrait de fleur, alors même que le CBD serait interdit de fabrication en France.

La parenthèse « (fibres et graines) » est primordiale. Avec cet arrêté, les chanvriers doivent aujourd’hui jeter la fleur après récolte. Et c’est précisément la fleur qui renferme les cannabinoïdes, dont le CBD et le THC. Elle est donc indispensable pour créer des produits à base de CBD, 100% légaux en France depuis l’arrêt « Kannavape » pour peu que le CBD ait été extrait à l’étranger.

La Mildeca, placée sous l’autorité du Premier ministre cherche aujourd’hui à « sécuriser de la production à la commercialisation du CBD », explique Nathalie Fichaux. La directrice de l’interprofession du chanvre, jointe par Newsweed, a participé à plusieurs réunions avec la Mildeca.

Voir la suite de l’article sur le site Newsweed.fr

En savoir plus

À lire aussi