Portail Milieu Professionnel

CANNABIS / Bataille rangée autour de sa vente légale au Québec

Alors que le Canada va légaliser la vente de marijuana à des fins récréatives dans les prochains mois, le secteur privé prend ses marques pour ne pas laisser à l'Etat le monopole sur un marché estimé à 935 millions d'euros rien qu'au Québec.

Cannabis

La bataille du cannabis a débuté au Québec. Alors que l’Etat fédéral canadien a promis de légaliser au printemps 2017 la vente et la consommation de marijuana à des fins récréatives, des acteurs privés se sont déjà positionnés sur le créneau. Huit magasins ont même momentanément ouvert en décembre dernier à Montréal. Des boutiques créées par l’activiste Marc Emery qui s’est auto-proclamé « le prince de l’herbe » et qui est train de constituer une chaîne après des ouvertures à Vancouver ou à Toronto.

Mais le « prince de l’herbe » n’est pas le seul à être sur les rangs. Son coup de force de décembre dernier agace même déjà de nombreux producteurs de marijuana thérapeutique qui étaient déjà autorisés à en vendre à des fins médicales et qui veulent eux aussi leur part du gâteau.

« On est les mieux placés pour s’occuper de la production et de la distribution au pays, assure Colette Rivet la porte-parole de ces producteurs regroupés au sein de l’Association cannabis Canada dans le Journal du Québec. Nos magasins seraient uniquement consacrés aux produits du cannabis. Il n’y aurait pas d’alcool. Et nos prix seraient compétitifs variant de 4 à 15 dollars le gramme (3 à 11 euros). » L’association compte aussi développer le e-commerce avec la livraison à domicile.

Accédez à la suite de l’article sur le site de BFM en cliquant sur « Consulter en ligne »

En savoir plus

À lire aussi