Promouvoir un jeu moins risqué en réduisant les coups de pouce à la perte de contrôle semés par les opérateurs de jeu d’argent

Comment les opérateurs du jeu utilisent le « nudge » pour complexifier la prévention et les comportements de protection des joueurs ?

Jeux de hasard et d'argent
Addiction Jeux de hasard et d'argent - Promouvoir un jeu moins risqué en réduisant les coups de pouce à la perte de contrôle semés par les opérateurs de jeu d’argent

Philip Newall et Matthew Rockloff signent un éditorial dans Addiction journal mettant en exergue de la part des opérateurs de jeux d’argent des grains de sable disséminés dans les rouages de la prévention et des coups de pouce à la perte de contrôle de la pratique des jeux d’argent et de hasard. Ils s’appuient notamment sur les travaux de la Behavioural Insights Team (BIT), une équipe anglaise qui s’intéresse aux aspects cognitifs qui influent le comportement de jeu d’argent et impactent les dispositifs de protection des joueurs, comme les modérateurs de jeu (limites de dépôt…).

Mettre des grains de sable dans les rouages d’un comportement afin de le complexifier ou de le rendre moins facile ou accessible est une stratégie utilisée en prévention afin de dissuader la population de l’adopter quand celui-ci nuit à la santé, aussi appelé « nudge ». Mais quand ce même procédé est employé par les opérateurs de jeux pour complexifier la prévention et les comportements de protection des joueurs, il est appelé « dark nudge », ou « sludge ». Plusieurs exemples sont rapportés par P Newall et M Rockloff . Ils recensent par exemple un temps d’attente allongé sur les lignes téléphoniques d’aide des opérateurs pour limiter les demandes de fermetures de compte.

Certains pays autorisent toujours la pratique d’imposer un délai pour les retraits d’argent du compte, délai pendant lequel le joueur peut changer d’avis et annuler son retrait, laissant l’argent sur son compte pour le rejouer. Autre exemple concernant la limite de dépôt, un des modérateurs de jeu que le joueur peut pré-établir pour se protéger. Cette mesure de prévention peut aussi être dévoyée par le dark nudge : l’opérateur proposera de fixer comme limite un montant parmi ceux figurant sur un menu déroulant commençant par des sommes exorbitantes, en ordre décroissant. Il a été bien établi que le cerveau avait tendance à être accroché par la première proposition faite quand il devait faire un choix. En retirant le menu déroulant décroissant, le montant de limites posé par les joueurs a diminué de 45 %, dans un essai mené par le BIT. P Newall et M Rockloff plaident pour une implémentation rapide des mesures mettant des grains de sables dans les rouages de la perte de contrôle et pour enlever les bâtons dans les roues de la prévention.

NB : En France, la fixation d’une limite de dépôt est obligatoire dans le cadre de la régulation, mais les opérateurs ne sont pas contraints de respecter les bonnes pratiques. Celles-ci proposent pourtant que les montants éventuellement proposés par les opérateurs sous forme de liste pour encadrer les limites de jeux doivent être raisonnables et adaptées au profil moyen d’un joueur et, en tout état de cause, ne doivent pas présenter un effet incitatif au jeu. L’annulation de retrait n’est pas interdite, contrairement à d’autres pays comme la Grande-Bretagne.

Par Amandine Luquiens

 

Newall, P. W. S., & Rockloff, M. J. (2021). Promoting safer gambling via the removal of harmful sludge: a view on how behavioural science’s ‘nudge’ concept relates to online gambling. Addiction.

Lien vers l’article Original 

À lire aussi