2018 : année charnière pour la légalisation du cannabis thérapeutique en France - The Conversation

Cannabis / 2 janvier 2019

Cannabis
Addiction Cannabis - 2018 : année charnière pour la légalisation du cannabis thérapeutique en France - The Conversation

AngleterreLuxembourgThaïlande… La liste des pays qui ont décidé d’autoriser l’usage thérapeutique du cannabis ne cesse de s’allonger. On en compte désormais plus de 35 dans le monde, dont 21 dans l’Union européenne.

Depuis le 27 décembre, la France est en passe de les rejoindre. Dans un communiqué de presse, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a en effet indiqué qu’elle souscrivait aux propositions du comité d’experts récemment constitué pour juger de la pertinence de cet usage du cannabis.

De l’inclusion du cannabis au sein d’un plan de redynamisation de la Creuse jusqu’à l’émission d’un premier avis positif par un comité scientifique soutenu par les autorités sanitaires, quels ont été les principaux faits marquants qui ont engagé la France sur la voie d’une future légalisation du cannabis à visée thérapeutique ?

Une conjoncture favorable

Comment une plante considérée comme une drogue illicite a-t-elle pu être finalement considérée comme une alternative thérapeutique ? Plusieurs raisons peuvent expliquer ce basculement.

D’une part, depuis plusieurs années le corps médical et les autorités sanitaires ont mis l’accent sur les méfaits de l’alcool et du tabac, soulignant que ces drogues, bien que légales, sont les plus problématiques en termes de santé publique. D’autre part, sur le plan international, l’usage thérapeutique du cannabis s’est progressivement normalisé. La plante est notamment autorisée depuis 2013 dans des médicaments comme le Sativex ou l’Epidiolex.

La conjonction de ces facteurs aurait rendu acceptable, pour l’opinion publique, le débat sur le recours au cannabis thérapeutique, sous couvert d’une supervision médicale, d’une maîtrise de la qualité des produits proposés et d’une réduction des risques liés à son administration.

Par ailleurs, les conséquences du développement du cannabis thérapeutique dépasseraient les limites du secteur médical. L’ouverture probable de nouvelles perspectives économiques en période de crise a emporté l’adhésion d’une partie de la classe politique.

Une motivation tant économique que médicale

Dès la fin de l’année 2017, la possibilité d’autoriser la culture de cannabis à visée thérapeutique était envisagée. Cette réflexion sur l’usage était portée tant par des considérations médicales qu’économiques.

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Cannabis

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir