Portail Milieu Professionnel

Communiqué : cannabis et contravention, n’oublions pas la santé

Le ministre de l’intérieur a annoncé sa volonté de présenter sous trois mois une réponse par la contravention aux faits d’usage de cannabis. Présentée comme une volonté de simplifier le travail des forces de police, cette annonce ne dit rien d’un accompagnement des consommateurs les plus en difficultés et les plus vulnérables, ni du risque qu’elle comporte d’accentuer la pression judiciaire sur les personnes dont l’usage ne nuit pas fondamentalement à l’ordre public.

Cannabis

Le ministre de l’intérieur a annoncé sa volonté de présenter sous trois mois une réponse par la contravention aux faits d’usage de cannabis. Présentée comme une volonté de simplifier le travail des forces de police, cette annonce ne dit rien d’un accompagnement des consommateurs les plus en difficultés et les plus vulnérables, ni du risque qu’elle comporte d’accentuer la pression judiciaire sur les personnes dont l’usage ne nuit pas fondamentalement à l’ordre public.

L’échec de la prohibition dans une époque de libéralisation des échanges a été documenté : l’augmentation des usages, la diversification des substances et des personnes qui consomment, l’emballement d’une politique pénale inégalitaire ciblant des populations, un coût budgétaire disproportionné.

Cet échec a aussi impacté les pratiques professionnelles, les enfermant dans le piège du seul prisme délit ou maladie. La prévention a été réduite à agiter la peur, celle de la sanction ou celle des conséquences sanitaires et sociales, oubliant l’éducation et la réduction des risques.

Cet article Communiqué : cannabis et contravention, n’oublions pas la santé est apparu en premier sur Fédération Addiction.

En savoir plus

À lire aussi