Comment faire bon usage des médicaments antidouleurs (The Conversation)

Médicaments / 3 décembre 2018

Médicaments
Addiction Médicaments - Comment faire bon usage des médicaments antidouleurs (The Conversation)

Les médicaments antidouleurs ou antalgiques sont les premiers médicaments consommés par les Français. Les plus utilisés sont le paracétamol, l’ibuprofène, ainsi que deux substances opioïdes, la codéine et le tramadol.

Si les douleurs aiguës peuvent concerner tout un chacun à un moment ou un autre de son existence, certaines personnes doivent endurer des douleurs chroniques, ainsi qualifiées lorsqu’elles s’étendent sur plus de trois mois. Une étude récente de l’équipe Inserm 1107 Neuro-Dol a rapporté que 27 à 32 % de la population française se trouverait confronté à cette situation.

Que la douleur soit aiguë ou chronique, comment bien utiliser les médicaments destinés à la soulager ?

Tous les Français consomment des antidouleurs

On peut estimer qu’au cours d’une année, quasiment 100 % des Français vont utiliser un médicament antidouleur, le plus souvent pour traiter une douleur aiguë.

Le nombre de personnes bénéficiant d’un remboursement d’un médicament antidouleur a augmenté de 15 % depuis 2004, malgré le retrait du marché du dextropropoxyphène (Di-antalvic) en 2011. Au moins 65 % des Français étaient dans cette situation en 2017.

Cette augmentation concerne notamment les antidouleurs non opioïdes comme le paracétamol. Par ailleurs, ces chiffres ne tiennent pas compte de l’automédication en pharmacie (paracétamol, ibuprofène et codéine, cette dernière étant délivrée sans ordonnance jusqu’en juillet 2017) ou familiale (armoire à pharmacie). Concernant les antidouleurs opioïdes (dérivés de la morphine), au moins 12 millions de Français en feront usage dans l’année, dont une majorité pour des traitements de courte durée. Enfin, plus de 90 % des malades souffrant de douleur chronique utilisent du paracétamol ou un anti-inflammatoire (comme l’ibuprofène) et 45 %, des antidouleurs opioïdes.

Le paracétamol : pas plus de 3 grammes par jour

Le paracétamol est le premier médicament antidouleur consommé en France. Il est recommandé en première intention pour une douleur légère à modérée. Comme le rappelle l’Agence du médicament,

« c’est un médicament sûr et efficace dans les conditions normales d’utilisation. Mais en cas de mésusage, notamment par surdosage en associant plusieurs produits contenant du paracétamol ou par non-respect de leur posologie, le paracétamol peut entraîner des lésions graves du foie dans certains cas irréversibles. La mauvaise utilisation du paracétamol est la 1re cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse en France. »

Plus d’informations sur theconversation.com

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Médicaments

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir