Pourquoi certains anti-douleurs peuvent faire autant de dégâts que les drogues illégales

Médicaments
Addiction Médicaments - Pourquoi certains anti-douleurs peuvent faire autant de dégâts que les drogues illégales

Atlantico – De nombreux médicaments anti-douleurs, donc des dérivés de la morphine, peuvent avoir des effets secondaires potentiellement nocifs en cas de trop grande ingestion ou de problèmes liés aux patients.

En savoir plus

À lire aussi

  • Médicaments / Article scientifique

    Crise des opioïdes : une étude exploratoire mondiale à partir de la base de pharmacovigilance de l'OMS

    24 Nov 2022
  • Autres drogues / Actualités

    Les décès par opioïdes licites ont augmenté en France en 2020

    15 Sep 2022
  • Médicaments / Vidéo

    Dormir à tout prix ou comment trouver une alternative aux benzodiazépines pour s'endormir

    31 Août 2022
  • Alcool / Article scientifique

    Médicaments par voie orale contenant de l’alcool : faut-il être vigilant ?

    07 Juin 2022
  • Médicaments / Article scientifique

    Validation de l’échelle de mésusage des prescriptions d’opioïdes (POMI) en version française

    29 Mar 2022
  • Médicaments / Article

    "Dopesick", le scandale américain sanitaire des opiacés revu par Barry Levinson

    16 Nov 2021
  • Médicaments / Article scientifique

    Mort inattendue du nourrisson en lien avec une addiction maternelle au tramadol

    26 Août 2021
  • Médicaments / Article scientifique

    Comportement de "doctor shopping" pour le méthylphénidate en France : un signal d’alerte pour ne pas banaliser la prescription chez l’adulte

    16 Mar 2021
  • Médicaments / Emission de radio

    Podcast : dépendance sur ordonnance

    02 Mar 2021
  • Médicaments / Article scientifique

    Les risques liés à l’utilisation du sulfate de morphine chez les usagers dépendants aux opioïdes

    30 Nov 2020
  • Médicaments / Emission de radio

    Journée nationale des toxicomanies podcast avec le Pr Benyamina

    15 Oct 2020
  • Médicaments / Témoignage

    "J'ignorais qu'un banal traitement antalgique à base de codéine ferait de moi une toxicomane"

    21 Sep 2020