» retour

ADDICTIONS ECRANS / 3 heures et c’est le risque de diabète et d’obésité pour l’enfant

Selon les dernières données, 45% des enfants âgés de 8 ans et 80% des jeunes de 16 ans dépassent aujourd’hui les limites recommandées de temps d’écran, soit 2 heures par jour. Or l’utilisation prolongée d’écrans par les enfants est associée à des effets indésirables sur la santé physique et mentale, bien documentés, dont la sédentarité et l’obésité et/ou le risque accru de dépression et d’anxiété. Cette étude confirme à nouveau le risque de diabète, chez l’enfant, au-delà de 3 heures quotidiennes passées devant l’écran. Des conclusions présentées dans les Archives in Disease for Childhood qui révèlent précisément une association dose-dépendante entre le temps d’écran, la graisse corporelle et la résistance à l’insuline. A l’âge de 10 ans.

Les lignes directrices américaines sont claires, elles recommandent de limiter le temps d’écran chez les enfants, en particulier chez les petits, âgés de 5 ans ou moins : à 1 heure pour les enfants de 2 à 5 ans et ensuite au cas par cas, temps à évaluer par les parents. Ces chercheurs britanniques vont dans le même sens en confirmant un lien entre 3 heures ou plus de temps d’écran et les marqueurs de risque de diabète de type 2, plus tard dans la vie.

Copyright © 2017 alliedhealtH www.santelog.fr

Consulter l’article entier sur santelog.fr en cliquant sur « Consulter en ligne »

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Revue de presse

ADDICTIONS COMPORTEMENTALES / Les adolescents et le porno : vers une « Génération Youporn » ?

Alorrs que le débat sur l'accès des sites pornographiques aux mineurs a été récemment relancé par la ministre des Familles, Laurence Rossignol, l’Observatoire de la Parentalité & de l’Éducation Numérique (OPEN) a souhaité faire le point sur l’évolution de la consommation de pornographie chez les adolescents et son influence sur leurs comportements sexuels.


Le 19 Mar 17