Quelles substances prenons-nous lorsqu’on joue à des jeux vidéos ?

Jeux vidéo / 2 novembre 2018

Jeux vidéo
Addiction Jeux vidéo - Quelles substances prenons-nous lorsqu’on joue à des jeux vidéos ?

Il est clairement établi dans la littérature scientifique que des liens forts existent entre l’utilisation de substances (café, drogues, alcool, médicaments ou bien encore boissons énergisantes) et l’utilisation de jeux vidéos. Par exemple, certains joueurs, principalement en Asie mais également en Europe, arrivent à pouvoir rester éveillés plus de 24 heures d’affilées grâce à des substances stimulantes qu’ils ingèrent pour rester en ligne et jouer. Ces différentes histoires se retrouvent assez régulièrement dans les faits divers.

Cela démontre également que les joueurs utilisent fréquemment des psycho-stimulants légaux et illégaux lorsqu’ils jouent. Habituellement, les études scientifiques qui investiguent les liens entre ces deux pratiques le font de manière séparée à l’aide de questionnaires explorant soit une pratique soit l’autre mais jamais les deux en même temps.

L’étude décrite dans cet article a exploré l’utilisation de substances légales et illégales lorsque les joueurs se trouvaient en session de jeu. Les chercheurs de cette étude ont recruté 3952 joueurs réguliers et les ont questionnés sur leurs pratiques et leurs motivations à utiliser de la caféine, de l’alcool, du tabac, des médicaments, et des drogues illégales lorsqu’ils jouaient à un jeu en ligne de type MMORPG (jeux qui nécessitent la présence en même temps de plusieurs joueurs afin de pouvoir y jouer).

Les résultats montrent que les joueurs ont peu recours à des drogues illicites. Par contre, l’utilisation de substances de tout type est reliée à l’intensité de jouer, à son engagement dans le jeu, ainsi qu’aux critères d’addiction au jeu. Plus précisément, les substances psycho-actives ont été reliées avec l’engagement et l’intensité du jeu alors que les substances dites sédatives ont elles été reliées aux symptômes d’addiction au jeu. Certaines différences existent également en fonction du type de jeux vidéos joués et démontrent une forme d’hétérogénéité chez les joueurs, ce qui est de plus en plus démontré dans la littérature scientifique. Les substances principalement utilisées lorsque les joueurs jouent sont la caféine, l’alcool, le tabac et à moindre mesure le cannabis, ce qui se retrouve également dans la population générale.

Certains joueurs dans cette étude ont mentionné que l’utilisation de drogues avait comme objectif d’augmenter leurs capacités cognitives et leurs performances dans le jeu. Ces résultats démontrent l’importance d’explorer les motivations à réaliser certains comportements ou certaines prises de substances et de les mettre en parrallèle avec le type de jeu joué pour comprendre le joueur.

 

Par Gaëtan Devos

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Jeux vidéo

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir

À lire aussi