Environ un quart des élèves utilisent souvent les réseaux sociaux pour échapper à des sentiments négatifs

Autres addictions comportementales
Addiction Autres addictions comportementales - Environ un quart des élèves utilisent souvent les réseaux sociaux pour échapper à des sentiments négatifs

Parmi les jeunes de 11 à 15 ans, un quart environ utilisent souvent les réseaux sociaux pour échapper à des sentiments négatifs; environ 4% présentent même un usage problématique. L’enquête nationale menée par Addiction Suisse auprès des élèves apporte un nouvel éclairage sur leur utilisation des écrans.

À quelle fréquence discutes-tu en ligne? Avec qui? Quelles difficultés as-tu avec l’utilisation des réseaux sociaux? L’enquête représentative sur les comportements de santé et les comportements à risque des élèves (Health Behaviour in School-aged Children, HBSC) apporte des éléments de réponse dans ce domaine également. Il est indéniable que les smartphones et autres écrans occupent une place importante dans le quotidien des adolescent-e-s, le temps qui leur est consacré augmentant avec l’âge. Alors que celui-ci est resté assez stable les jours d’école entre 2014 et 2018, il a augmenté le week-end, surtout chez les garçons.

Beaucoup font état de difficultés avec l’utilisation des réseaux sociaux

Les jeunes de 11 à 15 ans indiquent avoir eu des difficultés avec l’utilisation des réseaux sociaux comme Snapchat, Instagram ou Twitter au cours des douze derniers mois. Parmi les difficultés rencontrées, on note entre autres :

  • les vaines tentatives pour passer moins de temps sur ces réseaux (filles : 37.5%; garçons : 23.7%);
  • une fréquente utilisation de ces réseaux pour échapper à des sentiments négatifs (filles : 33.3%; garçons : 22.7%) ;
  • un sérieux conflit avec les parents ou les frères et sœurs à cause de l’utilisation de ces réseaux (filles : 18.2%; garçons : 14.6%).

En savoir plus

À lire aussi