» retour

Addiction numérique : comment les écrans endommagent le cerveau

Les scientifiques sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à l’addiction des plus jeunes aux médias numériques. Est-ce que ces pratiques modifient le cerveau ? “Absolument, répond sans hésiter le Dr Kardaras, interrogé par “Envoyé spécial”. Il y a une douzaine d’expériences d’imagerie cérébrale qui montrent que le cortex frontal rétrécit si vous passez trop de temps devant les écrans.” Ce psychologue expert en addictologie a écrit un livre sur l’addiction et les enfants qui a réveillé les Etats-Unis. Il va jusqu’à parler d’“héroïne numérique” dans un de ses ouvrages.

Quelles sont les conséquences de cette modification ? “Une personne qui a un cortex frontal rétréci et moins de matière grise devient plus impulsive, plus sujette aux addictions, plus agressive, développe le Dr Kardaras. Elle ne prend pas de bonnes décisions. Ses capacités aux enchaînements logiques sont altérées.”

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Article scientifique

Addiction et problèmes liés aux jeux vidéo chez les enfants et adolescents : l’importance du contexte familial

La notion d’addiction aux jeux vidéo fait l’objet d’un intérêt croissant : le trouble lié l’usage des jeux vidéo sur internet a été proposé en 2013 dans le DSM-5 comme devant faire l’objet de recherches complémentaires, et la classification CIM-11 de l’Organisation Mondiale de la Santé (publication prévue juin 2018) prévoit d’intégrer l’addiction aux jeux vidéo au même titre que les autres addictions.


Le 11 Juin 18