Etes-vous « nomophobe » (avez-vous peur à l’idée ne plus pouvoir utiliser votre Smartphone ?) un nouveau concept clinique des e-addictions.

Autres addictions comportementales / 2 février 2018

Autres addictions comportementales
Addiction Autres addictions comportementales - Etes-vous « nomophobe » (avez-vous peur à l’idée ne plus pouvoir utiliser votre Smartphone ?) un nouveau concept clinique des e-addictions.

 

C’est connu, la Toile sait très bien emprisonner certains d’entre nous dans son fabuleux univers d’informations sans limite et de permanente immédiateté. Des termes grand-public, mais quasiment cliniques, se sont ainsi propagés dans les milieux de joueurs en ligne. Par exemple le terme de « no life » (celui qui n’a pas de vie) pour désigner les joueurs qui ne décrochent jamais de leur avatar. Ou encore celui de FOMO pour « fear of missing out » (peur de manquer quelque chose) qui caractérise ce comportement compulsif visant à vérifier ses mails à peu près toutes minutes trente.

 

Ici, un article publié dans la très sérieuse revue Computers in Human Behavior aborde le concept de nomophobie. Vous est-il arrivé déjà d’avoir perdu votre Smartphone quelque part et d’avoir ressenti, à l’idée que vous ne le retrouviez pas, une terreur absolue ? Si oui, sachez-le, vous êtes probablement nomophobe. Dans cet article, les auteurs font l’hypothèse que ce symptôme résulte d’un stress liée à une menace sociale en cas de non-accès au Smartphone.  Pour appuyer leur hypothèse, les auteurs citent des travaux précédents qui montrent un lien direct entre le niveau de stress d’une part, et la demande environnementale ainsi que le niveau de contrôle que le sujet souhaite avoir d’autre part. Lorsque le niveau de contrôle exigé par le sujet et son environnement est haut, toute incertitude informationnelle est vécue comme un stressor important. Dans ce contexte, les personnes qui estiment contrôler leur environnement dans un contexte de pression environnementale se sentent moins stressées. Il existe bien sûr d’importantes différences individuelles dans cette réponse comportementale à la pression environnementale.

 

En d’autres termes, de la même façon que nos ancêtres, en situation de menace sociale, avaient besoin de se situer sur des points dominants pour surveiller leur environnement, le Smartphone permettrait une surveillance constante de l’environnement, et l’impossibilité d’y avoir accès serait comme être privé d’accès à la tour de guet.

 

 

Aller plus loin sur l’espace Autres addictions comportementales

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir

À lire aussi