La revue de presse des addictions comportementales #20

Autres addictions comportementales
Addiction Autres addictions comportementales - La revue de presse des addictions comportementales #20

Troubles des conduites alimentaires : rôle des interneurones cholinergiques du striatum

07/09/2021

Des travaux de recherche menés par Salah El Mestikawy, directeur de recherche CNRS, professeur à l’université McGill de Montréal et chercheur au centre de recherche de l’Hôpital Douglas ont mis en en évidence des mécanismes neuronaux sous-jacents aux troubles des conduites alimentaires. Ils ont identifié la coexistence d’une neurotransmission par l’acétylcholine et par le glutamate dans certains interneurones du striatum comme une cible potentielle pour corriger les comportements habituels excessifs et les comportements alimentaires pathologiques. Ils ouvrent la voie à l’identification d’un sous-groupe spécifique de patients souffrant de troubles du comportement alimentaire qui pourraient bénéficier de thérapies ciblées innovantes… https://www.medecinesciences.org/fr/articles/medsci/full_html/2021/07/msc200474/msc200474.html

 

Les cryptocasinos, nouvelle offre de jeux d’argent en pleine expansion

02/09/2021

Des nouveaux sites de jeux en ligne sont apparus sur le Net. Le jeu se pratique à l’aide de cryptomonnaies. Commercialement agressives et d’accès anonyme, ces plateformes n’hésitent pas à dépenser des centaines de milliers de dollars pour sponsoriser la diffusion de sessions de jeu en direct sur des plateformes de streaming prisées par les jeunes. Cela complique le travail des acteurs de prévention. Le Groupement romand d’études des addictions s’est intéressé à ce phénomène.

https://www.grea.ch/publications/les-cryptocasinos-nouvelle-offre-de-jeux-dargent-en-pleine-expansion

 

La Chine en guerre contre les jeux en ligne, cet « opium spirituel » des jeunes

02/09/2021

Lundi 30 août, la Chine, s’inquiétant d’une consommation excessive de jeux vidéo par les jeunes a décidé de réguler la pratique des moins de 18 ans. Ils ne pourront plus jouer en ligne qu’une heure par jour, et uniquement les vendredi, samedi et dimanche, entre 20 heures et 21 heures.

Au début du mois d’août, un influent journal gouvernemental avait jugé que les jeux vidéo étaient devenus « un opium spirituel »…

https://www.la-croix.com/Monde/Chine-guerre-contre-jeux-ligne-opium-spirituel-jeunes-2021-09-02-1201173436

 

Lutter contre l’épidémie des écrans

31/08/2021

Dans ce billet d’opinion paru dans « Les Echos »,  l’auteur, Hippolyte d’Albis, co-président du Cercle des économistes, s’inquiète de la sédentarité préoccupante sur le plan sanitaire des jeunes entre 11 et 17 ans au vu du temps passé sur les écrans.

Les activités sportives, culturelles, et sociales  seraient des alternatives efficaces aux écrans. Mais le problème est qu’une part importante du financement public de ces activités relève des collectivités locales. Et ces collectivités ont vu leurs recettes diminuer donc elles ne peuvent pas assumer le coût de ces activités extrascolaires.

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/opinion-lutter-contre-lepidemie-des-ecrans-1342204

 

Anorexie : jusqu’où les gènes sont-ils coupables ?

01/09/2021

Et si notre santé psychique, notre métabolisme ou encore notre taille et notre poids nous prédisposaient à certains troubles du comportement alimentaire (TCA) comme l’anorexie?

C’est ce que tend à démontrer une récente étude menée par une équipe de l’Université de Genève Genève (parue en mai 2021). « Cette étude nous a permis de comprendre que l’anorexie a des bases génétiques qui ne sont pas seulement de type psychiatrique mais aussi liées au métabolisme et à des facteurs anthropométriques comme le poids, l’IMC ou encore la taille », explique Nadia Micali, professeure au Département de psychiatrie de la Faculté de médecine de l’UNIGE et cheffe du Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), qui a dirigé ces travaux.

https://www.planetesante.ch/Magazine/Alimentation-et-nutrition/Anorexie/Anorexie-jusqu-ou-les-genes-sont-ils-coupables

 

Accueil dans les CSAPA : hausse du nombre de personnes prises en charge pour une addiction sans substance

26/08/2021

Un numéro de Tendances analyse l’évolution des caractéristiques des personnes prises en charge dans les Centres de soins d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) à partir des données de l’enquête annuelle RECAP et des rapports d’activité de ces centres.

Le nombre de personnes prises en charge pour un problème d’addiction comportementale ou sans substance représente un peu moins de 4 % de l’ensemble du public des CSAPA. Cette catégorie générale regroupe en 2019 plus précisément les « jeux d’argent » (33 % de l’effectif du groupe), la « cyberaddiction » (31 %), les « troubles alimentaires légers » (20 %) et les « autres addictions sans produit » (16 %). Entre 2015 et 2019, le pourcentage de personnes prises en charge pour une addiction sans substance est passé de 2,6 % à 3,9 %. Les effectifs restent limités relativement à ceux des autres groupes mais ont connu une progression assez rapide depuis 2015 (+ 50 %), en particulier au cours des deux dernières années (+ 17 % chaque année). La progression a été beaucoup plus forte pour les personnes ayant des problèmes de cyberaddiction dont la part dans l’ensemble des addictions sans substance a presque doublé depuis 2015 passant de 18 % à 31 %.

https://www.ofdt.fr/publications/collections/periodiques/lettre-tendances/les-personnes-accueillies-dans-les-csapa-evolutions-recentes/

 

À lire aussi