» retour

Le diable est dans les écrans : vraiment ?

Dans cette article Serge Tisseron revient sur les différentes appréhensions de la lutte contre les écrans. Il dénonce le fait de certains utilisent de mauvais procédés sur internet afin de dénoncer l’abus d’écran par les enfants. Leurs discours anti-écrans sont pollués par l’utilisation de métaphores trop fortes qui réfreine la capacité de compréhension du lecteur pour l’enfermer dans un symbole dont il ne peut plus sortir.

L’auteur distingue trois pouvoirs des images qui traduise un tryptique “Immersion” “TransformationSignification“:

Le pouvoir d’immersion qui fait entrer la personne qui regarde l’image dans son monde intérieur

La possibilité de transformer les images, et ce encore plus avec la technologie des écrans

Le sens partagé des images (religion, cinéma..)

Il dénonce donc l’utilisation de l’image comme “pouvoir émotionnel” pour induire de fausses informations ou des informations dont les conclusions sont sur-interprétées. La tentation de croire aux images que l’on nous présente est toujours très forte en particulier sur les supports numériques.

L’auteur conclut ensuite sur la nécessite d’éduquer les gens aux images à travers trois biais :

  • Expliquer le fonctionnement du numérique
  • Sensibiliser les enfants sur les écrans
  • Expliquer les droits et les devoir sur internet
  • Expliquer les modèles économiques des grandes plateformes du web d’aujourd’hui

Découvrez l’article complet en cliquant sur “En savoir plus”

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Article scientifique

Burn-out : pour la HAS, il faut faire le bon diagnostic et proposer une prise en charge personnalisée

Sujet à débat et à controverse, le « syndrome d'épuisement professionnel » est un syndrome complexe et aux manifestations diverses, mal connu, difficile à repérer, parfois diagnostiqué à tort ou confondu avec d'autres troubles psychiques. La HAS publie aujourd'hui des recommandations pour aider les médecins traitants et médecins du travail à diagnostiquer le burn-out, le prendre en charge de façon adaptée et accompagner le retour au travail.


Le 22 Mai 17
Article scientifique

ADDICTIONS COMPORTEMENTALES / Hyperconnectivité : une nouvelle publication fait le point

Nous sommes nombreux à rester connectés pratiquement vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Internet est un outil pratique, qui rend souvent de précieux services. Mais qu’en est-il des répercussions sur la santé, la vie sociale et l’image de soi ? Et quid de la protection des données ? Addiction Suisse apporte des réponses dans une nouvelle publication de la série «Focus».


Le 04 Juil 17