Les challenges de la classification des troubles du comportement alimentaire : comment mieux définir l'anorexie mentale sévère et persistante ?

Autres addictions comportementales / 10 janvier 2019

Autres addictions comportementales
Addiction Autres addictions comportementales - Les challenges de la classification des troubles du comportement alimentaire : comment mieux définir l'anorexie mentale sévère et persistante ?

A l’occasion de la parution prochaine de l’ICD-11, les auteurs, de cette lettre éditoriale, soulignent les difficultés rencontrées pour définir certains stades cliniques des troubles du comportement alimentaire en particulier le concept de « trouble sévère et persistant ». Ce manque de définition claire a un impact sur le pronostic de la maladie et sur l’efficacité des prises en charge proposées. Ils proposent une définition de l’anorexie mentale sévère et persistante composée de 3 critères : 1) Avoir un impact fonctionnel cliniquement significatif défini par un appauvrissement ou une faible qualité de vie avec une restriction alimentaire soutenue conduisant à un état de dénutrition persistant, une surestimation du poids ou de la silhouette et des cognitions alimentaires erronées, 2) Souffrir d’anorexie mentale depuis plusieurs années (3 ans au minimum), 3) Avoir suivi sans succès au moins deux lignes de traitement de référence avec un encadrement approprié (clinicien et établissement) intégrant à la fois une évaluation diagnostique, une évaluation des connaissances du patient sur sa maladie et une évaluation de son stade de changement.

 

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Autres addictions comportementales

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir

À lire aussi