Portail Milieu Professionnel

L’utilisation excessive d’internet pourrait être synonyme d'une baisse de qualité de vie

Pour une partie de ses utilisateurs, internet peut devenir un problème via une utilisation excessive. Les conséquences de ce problème amène la personne par exemple à s’isoler socialement, à être déconnecté de la vie réelle et à se créer un monde virtuel.

Autres addictions comportementales

Depuis trois décennies maintenant, Internet est de plus en plus présent dans les ménages. Cet apport est positif pour les familles afin d’avoir accès à une infinité d’informations très rapidement et sans devoir sortir de chez soi. Cependant, pour une partie de ses utilisateurs, Internet peut devenir un problème via une utilisation excessive. Les conséquences de ce problème peuvent amener la personne à s’isoler socialement, à être déconnecté de la vie réelle et à se créer un monde virtuel.

De plus, présenter des comorbidités (avoir plusieurs troubles en même temps) est négativement associé à la réussite de la prise en charge, du moins cela rend celle-ci plus difficile. En partant de ces constats, les chercheurs de cette étude ont décidé de comparer trois groupes (problème d’utilisation d’internet avec et sans comorbidités et un groupe contrôle) sur des mesures socio démographiques, cliniques et cognitives. Cent vingt-trois jeunes adultes ont été recrutés pour cette étude.

Au sein de cet échantillon, 44.7% avaient des critères de problèmes avec internet dont 18 individus sans comorbidités et 37 avec comorbidités. Les résultats ne montrent aucune différence entre les trois groupes sur les mesures sociodémographiques, de nicotine et d’alcool.  Néanmoins, les auteurs ont mis en évidence des différences de groupes sur la mesure de la qualité de vie où les participants des deux groupes avec une problématique d’internet avaient des niveaux moins élevés que les sujets contrôles ; aucune différence n’a été observée entre les deux groupes problématiques.

Ce résultat met en évidence que l’utilisation d’internet de manière excessive peut être nuisible pour le bien être de la personne et sa qualité de vie. Lorsqu’on investigue les mesures cliniques et cognitives telles que l’impulsivité ou bien encore l’inhibition, le groupe problématique avec comorbidités a des niveaux plus élevés que les deux autres groupes. Ces résultats démontrent le rôle important  des comorbidités chez les personnes souffrant de difficultés avec internet.

Pour conclure, la qualité de vie est moindre chez les personnes souffrant de problèmes avec internet avec ou sans comorbidités et les personnes avec comorbidités ont des profils cliniques plus sévères que ceux sans comorbidités et les sujets contrôles. Renforçons notre qualité de vie et prenons soin de nous.

Par Gaëtan Devos

En savoir plus

À lire aussi