Revue de presse des addictions comportementales #39

Autres addictions comportementales
Addiction Autres addictions comportementales - Revue de presse des addictions comportementales #39

Jeux vidéo : l’industrie doit cesser de se jouer de vous

29/06/2022

Les « lootboxes » ce sont des pochettes surprises digitales proposées dans certains jeux vidéo. L’association UFC-Que choisir ainsi que 19 autres associations de consommateurs européennes, alertaient au début du mois de juin sur ces pratiques jugées « trompeuses ». En effet, ces coffrets surprises sont souvent proposés à des petits prix (allant d’1,99 € à 9,99 €) mais leur contenu est totalement aléatoire. Certains pays  font un lien entre les « lootboxes » et les jeux de hasard.

En Europe, le PEGI (le système d’évaluation européen des jeux vidéo) a donné tout pouvoir aux autorités nationales de contrôle pour évaluer l’existence ou non de ce lien. Le Conseil norvégien des consommateurs a plaidé pour une législation européenne claire pour protéger les consommateurs, notamment mineurs, peu armés face aux risques d’addiction à l’appât du gain.

En Belgique et aux Pays-Bas, les « lootboxes » sont interdites.

https://www.cidj.com/actualite/jeux-video-les-lootboxes-de-nouveau-dans-le-viseur-des-associations-de-consommateurs

 

A lire. L’adolescence à l’ère du virtuel

28/06/2022

L’auteure est une spécialiste de la virtualité des mondes numériques. Dans ce livre – publié dans la collection « Temps d’arrêt » de Yapaka – Xanthie Vlachopoulou, psychologue clinicienne, docteure en psychologie clinique et psychopathologie, montre « comment les adolescents sont pris aujourd’hui dans la virtualité des mondes numériques et comment ils peuvent encore grandir, se construire et en partir ? »

https://www.yapaka.be/livre/ladolescence-a-lere-du-virtuel

 

Addiction : un programme basé sur l’auto-compassion

23/06/2022

Cet article paru sur le site https://www.santementale.fr/ fait état du programme « MY ACT Addiction », développé au centre hospitalier Princesse Grace (Monaco). Ce programme conjugue les approches thérapeutiques classiques (TCC, ACT) et les principes de la thérapie fondée sur l’auto-compassion.  Les exercices sont proposés pour travailler les capacités d’autorégulation, d’auto-apaisement, et la conscience introspective.

https://www.santementale.fr/2022/06/addiction-et-liens-dattachement-linteret-dun-programme-therapeutique-centre-sur-lauto-compassion/

 

Comment évaluer la dysmorphie musculaire ? Un état de l’art international

21/06/2022

Dans cet article, les auteurs commencent par décrire, à travers une analyse de la littérature, la diversité des outils utilisés dans l’évaluation de la dysmorphie musculaire et sa symptomatologie.  Il existe une question de fond qui anime la communauté scientifique sur la classification de la dysmorphie musculaire. Celle-ci est décrite comme une obsession portée au corps. L’individu ne se juge « pas assez musclé », ce qui entraîne chez lui, une détresse clinique significative. Cette dysmorphie peut s’accompagner de troubles du comportement alimentaire.

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0003448722001159

 

Un guide pour les maires face aux conduites addictives

21/06/2022

La MILDECA et l’Association des maires de France ont participé à la réédition de ce guide dont la dernière version date de 2019. Dans cette édition, il est question de nouveaux usages addictifs comme par exemple l’usage détourné de protoxyde d’azote. Il est aussi question de l’usage excessif des écrans ou des jeux vidéo, qui isolent et qu’on ne peut plus maîtriser. La  pratique des jeux d’argent et de hasard ou les paris sportifs peuvent générer des « usages problématiques ayant des répercussions sanitaires ».

https://www.drogues.gouv.fr/actualites/maire-face-aux-conduites-addictives-ledition-2022-guide-parue

 

 

À lire aussi