Six grands enseignements du Jeu Vidéo à la fin du confinement

L'Agence Française du Jeu Vidéo a interrogé Michaël Stora, le psychologue/psychanalyste spécialiste des jeux-vidéo.

Autres addictions comportementales
Addiction Autres addictions comportementales - Six grands enseignements du Jeu Vidéo à la fin du confinement

Image par Anton Porsche de Pixabay

Né au tournant des sixties, le jeu vidéo n’a pas connu la Grippe Espagnole, ni même la Grande Guerre mais il est aujourd’hui devenu l’un des médicaments du confinement prompt à soigner les bobos de l’âme et du coeur et apporter un peu de réconfort et d’évasion aux familles.

Alors que l’épidémie de Covid-19 nous plonge tous dans la sidération et le renfermement, l’Organisation mondiale de la santé a recommandé le 3 avril 2020 de jouer aux jeux vidéo le temps de l’épidémie. Elle a rejoint le programme Play Apart Together lancé pour promouvoir la distanciation sociale.

Jouer ou ne pas Jouer ? Seul(e) ou accompagné(e) ? Jeux d’Action ou Narratifs ?

Décryptage avec notre expert Michaël Stora*, 55 ans, psychologue, psychanalyste, et psygamer et fondateur de l’Observatoire des mondes numériques en sciences humaines (OMNSH) il y a vingt ans.

Il accompagne Gamestream dans sa démarche de faire du jeu vidéo une source de bien-être et d’équilibre familial.
Voici quelques-unes de ses analyses de la situation actuelle :

Le jeu vidéo permet de déstresser

Il sert a renouer le lien

Il faut savoir fixer les limites

Il faut surveiller les contenus

On doit apprendre à canaliser le temps de jeu

Nous devons favoriser les jeux contemplatifs et poétiques

Pour en savoir plus sur chacun de ces aspects, consultez l’article sur le site de l’AFJV.

En savoir plus

À lire aussi