Alcool et travail: aucun milieu professionnel épargné

Alcool / 17 mai 2018

Alcool
Addiction Alcool - Alcool et travail: aucun milieu professionnel épargné

“Contrairement aux idées reçues, tout le monde est touché, et pas seulement les ouvriers dans l’industrie, pour le dire de manière un peu triviale”, expose Guillaume Airagnes, psychiatre addictologue à l’hôpital Georges-Pompidou à Paris et doctorant à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Employés de bureaux, cadres, ouvriers, artisans… Toutes ces catégories présentent des taux élevés de consommation à risque d’alcool, c’est-à-dire risquée pour la santé physique ou psychique de la personne, et ayant un impact sur sa vie personnelle. Près de 23% des hommes travaillant dans des professions intermédiaires (enseignants, infirmiers, techniciens…), et 8,6% des femmes, sont par exemple concernés – la différence restant toujours marquée en fonction des sexes.

Ces résultats sont tirés de la “cohorte Constances”, vaste enquête de santé publique française lancée en 2013 et qui suit 200.000 volontaires. L’exploitation des données sur ce sujet a été financée par la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca).

 

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir