Portail Milieu Professionnel

Autres addictions comportementales - Comprendre la dépendance affective et sexuelle

Comment définir une dépendance/une addiction au sexe ? https://www.youtube.com/watch?v=8JUugKfzIc8&feature=youtu.be Aujourd’hui, les psychiatres alertent sur le fait que l’on veut tout « normer » et le sexe n’en est pas exempt. En matière de sexualité, chacun fait comme il veut et comme il peut… L’addiction se caractérise par : un comportement utilisé pour faire face (atténuer une souffrance…) un besoin impérieux d’agir, une perte de…

Comment définir une dépendance/une addiction au sexe ?

Aujourd’hui, les psychiatres alertent sur le fait que l’on veut tout « normer » et le sexe n’en est pas exempt. En matière de sexualité, chacun fait comme il veut et comme il peut…

L’addiction se caractérise par :

  • un comportement utilisé pour faire face (atténuer une souffrance…)
  • un besoin impérieux d’agir, une perte de contrôle, une résistance impossible face à la pulsion d’accomplir l’acte
  • beaucoup de temps passé à rechercher des activités sexuelles
  • une impossibilité à interrompre le comportement
  • une envie d’arrêter, de limiter ou de réduire le comportement sans y arriver…
  • des conséquences, psychologiques (honte, désespoir, envie de mourir…), sociales, somatiques (Infections sexuellement transmissibles)

Souvent l’addiction naît d’une souffrance . C’est pour éviter cette souffrance, que la personne va « mettre en route » un comportement qui va dans un premier temps la soulager.  Elle va ensuite passer par une phase de honte, de désespoir, un sentiment d’impuissance à se contrôler.

Une fois l’acte sexuel accompli, elle sera de nouveau en recherche d’un « objet sexuel » pour calmer sa souffrance.

Les addictions sexuelles les plus fréquentes sont :

  • l’addiction cybersexuelle
  • la masturbation compulsive
  • l’addiction aux sites pornographiques
  • le sexe via un téléphone
  • la recherche compulsive de relations amoureuses
  • la drague compulsive…

François-Xavier Poudat, psychiatre, médecin sexologue propose avec Marthylle Lagadec, psychologue, un classement des pratiques sexuelles addictives[1].

La cybersexualité : définition

La définition que l’on peut donner de la cybersexualité serait : « une consommation de matériel Internet sexuellement explicite ». Ce qui inclut :

  • le visionnage d’images, de vidéos pornographiques
  • les sex-shops en ligne
  • les tchats sexuels
  • les sites de rencontres…

Le cybersexe a attiré ces dernières années de nombreux internautes. Il est très attractif parce qu’il permet d’établir facilement et rapidement des contacts et/ou d’accéder à une variété presque infinie d’activités et de contenus sexuels à un prix très réduit et il garantit l’anonymat.

Dans la plupart des cas, le cybersexe ne pose pas de problème et n’est pas associé à des conséquences négatives.

L’addiction au cybersexe

Il n’existe pas d’accord sur une définition de l’addiction au cybersexe. Par exemple, de nombreux termes ont été utilisés pour décrire le phénomène : dépendance sexuelle sur Internet, cybersexe problématique, obsession compulsive cybersexe.

Le cybersexe problématique est généralement défini comme un cybersexe non contrôlé associé aux symptômes suivants :

  • un désir persistant ou un échec pour réduire, contrôler voire arrêter les comportements cybersexuels.
  • des pensées persistantes et intrusives liées au cybersexe et à l’utilisation de l’Internet
  • des obsessions
  • l’apparition d’états d’humeur négative lorsque le cybersexe n’est pas disponible
  • une tolérance (besoin de plus d’heures d’utilisation ou de nouveaux contenus sexuels).

Diverses études donne un pourcentage de personnes faisant un usage excessif de cybersexualité (ou cyberpornographie) entre 4,9% et 9,6%.

Le trouble d’hypersexualité

Définir l’hypersexualité n’est pas quelque chose de facile. Il faut effectivement déterminer qu’est-ce que c’est qu’une activité sexuelle dite « normale ». La fréquence des pulsions sexuelles, de l’acte sexuel… sont très variables d’un individu à l’autre.

L’hypersexualité a été décrite comme une préoccupation intense et excessive pour les fantasmes sexuels, les pulsions et les comportements que les individus ont du mal à contrôler. Elle s’accompagne d’une fréquence élevée d’activité sexuelle. Les pulsions et les comportements sont incontrôlables. Cette difficulté pour contrôler leur comportement peut créer chez un hypersexuel un état de grande détresse psychologique.

Critères de l’hypersexualité du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5)

 

La dépendance amoureuse

Pour François-Xavier Poudat, psychiatre, spécialisé dans le traitement des troubles sexuels, il existe trois types de dépendance amoureuse :

  • la dépendance à un certain type de relation amoureuse (séduction, passion, fusion…)
  • la dépendance à l’autre
  • la dépendance sexuelle : que l’on soit en couple ou pas : conduite sexuelle solitaire et répétitive, utilisation du partenaire sexuel de manière compulsive, fixation sur une partie du comportement sexuel.

 

[1] Poudat F.-X., Lagadec M. Sexe sans contrôle : surmonter l’addiction. Odile Jacob, 2017.

Aller plus loin sur l’espace Autres addictions comportementales

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir