Le monde du travail

Autres addictions comportementales - Complications des troubles alimentaires

Les troubles du comportement alimentaire et en particulier l’anorexie évoluent lentement et sur plusieurs mois ou années. On dit que la maladie se chronicise. La durée d’évolution serait de 1, 7 à 3 ans. Les conséquences physiologiques et physiques Le manque d’apport nutritif provoque un amaigrissement important qui a de nombreuses conséquences sur le plan physiologique. Au départ, il existe…

Les troubles du comportement alimentaire et en particulier l’anorexie évoluent lentement et sur plusieurs mois ou années. On dit que la maladie se chronicise. La durée d’évolution serait de 1, 7 à 3 ans.

Les conséquences physiologiques et physiques

Le manque d’apport nutritif provoque un amaigrissement important qui a de nombreuses conséquences sur le plan physiologique. Au départ, il existe des problèmes d’hypothermie, avec une frilosité générale et des difficultés à se réchauffer.

Les complications somatiques chez les anorexiques sont nombreuses :

  • troubles de la croissance et du système endocrinologique (problème de croissance et de fragilisaton des os, anémie, carences, aménorrhée…)
  • troubles cardiovasculaires
  • complications disgestives
  • complications neurologiques (baisse de la concentration, baisse de l’attention, lenteur psychométrique…)

Les épisodes boulimiques peuvent entraîner :

  • des pertes d’eau et des pertes de minéraux importantes
  • de nombreuses complications digestives
  • des carences en minéraux, une déshydratation occasionnées par les abus de laxatifs et de diurétiques

Les conséquences psychologiques et psychiatriques

Les conduites anorexiques peuvent provoquer :

  • des troubles névrotiques
  • des troubles anxieux et phobiques
  • des troubles de l’humeur
  • des troubles obsessionnels compulsifs
  • des troubles de la personnalité
  • des abus de substances…

Les troubles associés pour les boulimiques sont fréquemment :

  • des troubles de l’humeur
  • des troubles anxieux
  • des troubles de la personnalité
  • des abus de substances…

Lorsque les troubles du comportement alimentaire se chronicisent (durée de plus de 5 ans), on peut voir apparaître une diminution des capacités d’attention, de concentration, de mémorisation.

Les conduites suicidaires et les taux de mortalité sont importants.

Les conséquences sociales

Souvent , les pensées et habitudes obsessionnelles vont occuper une grande partie de la vie des personnes touchées par les troubles du comportement alimentaire. Les repas en compagnie des autres seront quasiment inexistants. Un isolement social va se développer. Les repas partagés avec la famille par exemple vont devenir des moments pénibles pour tous. Le perfectionnisme développé chez ces personnes et leur rigidité psychologique entravent les relations.

Aller plus loin sur l’espace Autres addictions comportementales

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir