Portail Milieu Professionnel

Différents types de comportement face au jeu d'argent

Le comportement La pratique du jeu procure du plaisir mais pour certaines personnes le jeu peut devenir un problème. Certains joueurs vont perdre la maîtrise de leur pratique et laisser le jeu prendre une place trop importante dans leur vie. Trois types de joueurs Le joueur récréatif Pour lui, le jeu est un divertissement ou un loisir. Il choisit de…

Le comportement

La pratique du jeu procure du plaisir mais pour certaines personnes le jeu peut devenir un problème. Certains joueurs vont perdre la maîtrise de leur pratique et laisser le jeu prendre une place trop importante dans leur vie.

Trois types de joueurs

Le joueur récréatif

Pour lui, le jeu est un divertissement ou un loisir. Il choisit de miser une somme qu’il s’est fixé en fonction de son budget. Il ne rejoue pas  s’il a dépensé toute la somme.

Le joueur à risque

Il peut jouer parfois de manière excessive et surtout, le jeu commence à prendre de la place dans sa vie. Il risque alors de devenir dépendant et de ressentir un mal-être à cause du jeu.

Le joueur pathologique

Il joue plus qu’il ne devrait par rapport à ses moyens financiers. Il n’accepte pas de perdre et pense qu’en rejouant il retrouvera sa mise voire il la doublera. Sa maladie du jeu va avoir de nombreuses conséquences.

Pourquoi  peut-on devenir un joueur problématique ?

Le jeu problématique peut toucher toutes les tranches d’âge, les hommes comme les femmes, ainsi que toutes les classes sociales. Les causes du jeu problématique  sont multiples.

On peut devenir un joueur problématique à la suite d’un événement négatif :  deuil, perte d’emploi, divorce… mais aussi à l’occasion d’un gros gain (« big win » en anglais). Ce gros gain va venir conforter une croyance : jouer rapporte de l’argent. C’est déjà un premier leurre : jouer fait perdre de l’argent (et parfois beaucoup d’argent).