8 Trophées de la Fondation de l'Avenir, présentation des candidats pour le trophée e-médecine : 1 le groupe Je Ne Fume Plus !

Tabac / 13 novembre 2018

Tabac
Addiction Tabac - 8 Trophées de la Fondation de l'Avenir, présentation des candidats pour le trophée e-médecine : 1 le groupe Je Ne Fume Plus !

Les médias sociaux [Borrelli (5)] permettent de toucher des personnes qui à priori ne pensaient pas forcément à arrêter de fumer. Munafo (11) et Sadasivam (12) nous précisent même que cette approche par les pairs peut quadrupler le nombre de fumeurs engagés. Internet donne aux individus un meilleur accès à l’information, comme le souligne le rapport au secrétaire d’État auprès du Premier ministre (juillet 2018), et est un lieu de diffusion du savoir au patient.

Ainsi, des groupes Facebook ont été animés pendant le Mois Sans Tabac dès 2017, de même la campagne anglaise Stoptober affiche une réussite de 22 % (17). L’expérience du « défi des 6 cantons romands » a confirmé cet intérêt.En mai 2018, des chercheurs de l’université de San Francisco (7) ont démontré que l’usage d’un réseau social apporte 2,5 fois plus de chances d’abstinence tabagique à 3 mois de sevrage.

Enfin le mémoire du DIU de Tabacologie (42) ” Réduction des risques et réseaux sociaux : l’expérience de ” Je ne fume plus !”, a confirmé l’importance de l’auto- support pour la réduction des risques, sur le long cours. Ce groupe a fait l’objet de plusieurs articles et est conseillé par de nombreux professionnels.

« Je ne fume plus !en quelques mots

L’association ” Je ne fume plus!” a pour but de soutenir les actions du groupe Facebook éponyme, groupe francophone de 14 000 membres actifs (25 000 membres sont passées sur JNFP), surtout investi par des personnes vivant leurs premiers mois de sevrage. Toutes les méthodes d’arrêt y sont représentées.

Le groupe « Je ne fume plus !» est un groupe fermé sur Facebook. Il a été créé en 2010 en tant que page d’information, puis en 2012 en tant que groupe d’auto-support. Plus d’une cinquantaine de bénévoles participent au quotidien à l’animation du groupe, répartis en plusieurs équipes, selon leurs compétences et champs d’intérêt, dont de nombreux « patients experts » (des espaces d’apprentissage, de formation et de dialogue leur sont consacrés).

C’est un espace grand public visant l’information, l’entraide et la parole autour du sevrage tabagique. L’homophilie et la fonction auto-support sont les pivots du fonctionnement du groupe : un espace de parole dédié au vécu du sevrage tabagique, les apprentissages expérientiels y favorisant l’identification positive des membres, l’information contribuant à renforcer la motivation, le sentiment d’auto-efficacité.

Les fondamentaux de « Je ne fume plus !» :

– L’accès à l’information « juste à temps », c’est-à-dire au moment où celle-ci fait sens, peut être une donnée structurelle d’un apprentissage utile à l’expérience du sevrage.
– Le lien social, l’échange, l’entraide, étayés par des conseils experts peuvent renforcer ce qui est souvent un chemin individuel et infiniment solitaire.
– Enfin, un espace de parole libre, protégé par un groupe fermé, permet de dire le vécu du sevrage, et de participer à la résolution de ses difficultés.

En moyenne une centaine de posts et 2 à 3000 commentaires sont publiés par jour, le groupe est « actif » et chaque publication suscite des réactions de type partage d’expérience.

En savoir plus en consultant le dossier complet de Je Ne Fume Plus !

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Tabac

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir