Journées mondiales sans portable : prêt à vous passer de smartphone ?

Internet

C’est en 2001 que l’écrivain français Phil Marso lance la première journée sans téléphone portable*. Le but affiché n’est pas de forcer la déconnexion, mais bien de réfléchir à la place de cet outil dans notre société. Aujourd’hui, la journée mondiale sans téléphone portable et smartphone se décline sur trois jours successifs, mais impossible de connaître sa portée. Depuis la création de cet événement, la mobilité a fait du chemin et le portable a laissé place à un smartphone qui s’est vendu à plus de 22 millions d’exemplaires dans l’Hexagone et 1,4 milliard d’unités dans le monde en 2016.

41 % des Français consultent leur smartphone en pleine nuit

Une récente étude de l’institut Deloitte** établie sur plus de 2000 Français a permis de dégager plusieurs manies qui tendent à s’ancrer dans le quotidien. Ainsi 81 % des sondés avouent-ils utiliser leur smartphone pendant le repas en compagnie de famille et amis/convives, quand 20 % des personnes interrogées (près de 40 % des 18-24 ans) jettent un œil sur leur mobile dans les 5 minutes qui suivent leur réveil. Dans le même genre d’idée, 41 % des sondés ont déjà consulté leur smartphone en pleine nuit et 23 % s’y adonnent juste avant de s’endormir. Et l’étude d’ajouter que les Français regardent en moyenne 26,6 fois par jour leur smartphone et jusqu’à 50 fois par jour pour les 18-24 ans. Un chiffre qui peut parfois monter jusqu’à 150 fois sur certains sondages mondiaux apparus ces dernières années.

En savoir plus

À lire aussi