Portail Milieu Professionnel

Un gène augmenterait le risque de troubles alimentaires

Dans une étude en passe d'être publiée dans la revue Biological Psychiatry, une équipe de 16 chercheurs détaille l'identification d'un gène, CYFIP2, qui semble augmenter considérablement les risques de souffrir d'hyperphagie compulsionnelle.

Trouble alimentaire

Dans une étude en passe d’être publiée dans la revue Biological Psychiatry, une équipe de 16 chercheurs détaille l’identification d’un gène, CYFIP2, qui semble augmenter considérablement les risques de souffrir d’hyperphagie compulsionnelle. Dirigé par Camron D. Bryant, généticien spécialiste de l’addiction à l’université de Boston, ce travail est l’un des premiers à s’appuyer sur une étude d’association pangénomique pour isoler des marqueurs de risque des troubles du comportement alimentaire (TCA). Il a été mené sur des modèles animaux des TCA et plus précisément sur des souris C57BL/6NJ et C57BL/6J.

En savoir plus

À lire aussi