J'ai peur d'arrêter fumer, comment faire ?

Arrêter de fumer, c’est changer.

Et c’est aussi ça qui rend la défume parfois compliquée.
Et c’est aussi pour cela que parfois on reprend la clope.
Les fumeurs dépendants du tabac, notamment psychologiquement, comme moi je l’ai été, ont utilisé la cigarette pour « tenir ». Pour se conformer. Pour se taire. Pour être « comme il faut ».
Pour se faire accepter, aimer, pour calmer leurs sensibilités, leurs émotions. Pour correspondre à ce qu’ils pensaient que l’on attendait d’eux. Une béquille qui donne l’impression que l’on marche top bien. Mais juste une impression.

Arrêter de fumer c’est changer, mais c’est changer en s’acceptant un peu plus. En osant se dire, tel que l’on est, un peu plus. En ne se planquant plus, en prenant le risque de moins plaire, de moins correspondre au personnage que l’on est dans la vie, affective, sociale, professionnelle.

Et ça, quand on y a goûté, on a du mal à y renoncer. Parce que ça libère, parce qu’on y retrouve de la dignité, et de la liberté à être.

Alors l’entourage s’étonne, parfois même s’offusque, a peur : voilà que celle ou celui qui sortait fumer une clope se met à parler, se met à dire non, se met à dire je, verbalise des émotions que l’on ne lui connaissait pas.

Ça cogne parfois, ça secoue.

On peut se plier, reprendre la cigarette « je suis comme celle ou celui que j’imagine qu’il faudrait que je sois ». On peut aussi tenir bon. Et poursuivre son aventure vers soi.

Ce qui est assez fabuleux, dans cette histoire, c’est que passé l’étonnement, la peur, ou bien les réactions vives, on se respecte plus, et on est plus respecté. En vrai. Les autres nous respectent plus, dans ce que l’on est, en vrai. Le regard des autres change.

Et ça c’est quelque chose que l’on ne raconte pas aux jeunes défumeurs. On a tort, parce que la défume ça peut bousculer la vie, ça peut secouer.
ça peut libérer. Et pas seulement du tabac.

Alors oui, on change, on enlève juste son déguisement de fumeur.
La chenille devient papillon. Juste plus soi, juste plus vivante. »

Changer, oui… pour une meilleure version de soi, une version plus libre, plus vraie, qui ose, mais qu’il faut prendre le temps de connaitre à nouveau. Se redécouvrir…

Texte de Françoise sur le groupe Je Ne Fume Plus!

Plus d’infos pour sortir du tabac sur notre espace dédié 

Autres FAQ