Je m'inquiète : on m'a parlé de saignement des gencives, insomnie, constipation...

Pas d’inquiétude !

Ce sont des symptômes typique du sevrage. Cela ne dure pas plus de 3 mois. Il faut laisser le temps à notre corps de se remettre en ordre et de se nettoyer.

La constipation est contraignante. La clope jouait sur notre transit voir même le réguler. Je vous conseille donc de boire beaucoup d’eau, de manger des fibres et de faire de la marche. N’hésitez pas à faire une cure de magnésium. Si besoin consultez votre médecin.

Le saignement gingivale ainsi que les aphtes et douleurs dentaires… s’expliquent par le fait que la clope masque tous les soucis buccales. Lors de l’arrêt et le temps de la cicatrisation, tous font surface. N’hésitez pas à consulter un dentiste pour faire un détartrage et entreprendre les soins nécessaire (les fumeurs en ont plus que les non fumeurs). Brossez vous les dents avec une brosse à dent à poil souple.

La fatigue est aussi un grand classique. Notre système immunitaire se met en action pour le grand nettoyage mais on tape dans les réserves. Il ne faut donc pas hésiter à faire un cure de vitamine voir même en profiter pour faire un check up chez le médecin.

Les insomnies sont dû au manque de nicotine. N’hésitez pas à revoir votre substitution si vous en avez une. Quoi qu’il en soit sachez que ce n’est que temporaire. Instaurez un rituel du coucher (tisane, lait chaud…). Couper les écrans au moins 30 minutes avant l’heure du coucher. Lisez un livre pour vous détendre. Et surtout, ne regardez pas l’heure une fois couché. Vous risquez de vous focaliser sur le temps de sommeil restant et donc retarder encore plus l’endormissement à cause de l’énervement. Focalisez vous sur votre respiration. Inspirez et expirez lentement en vous concentrant. Si besoin n’hésitez pas à faire une micro sieste (30min maximum) en cours de journée.

L’irritabilité et l’hyper émotivité est aussi dû au sevrage. Le manque de nicotine provoque une irritabilité qui peut être insupportable pour l’entourage. Sortez crier ou courir pour revenir plus détendu. Si vous êtes substitué, revoyez votre dosage. Et nous avons longuement géré nos émotions avec la clope. Il faut apprendre à faire sans et à accepter nos émotions. La sophrologie et les exercices de relaxation peuvent vous aider tout comme le yoga ou tout autre activité physique.

Autres FAQ