Comment ne pas être irritable quand j'arrête de fumer

La nervosité, les difficultés de concentration, l’anxiété sont des signes du manque de nicotine. Ces sensations n’existent donc que pendant la période du sevrage, c’est-à-dire peu de  temps.

Les traitements  de substitution nicotinique permettent  de compenser  ce manque et de
supprimer progressivement la dépendance.
Donc, en cas de crise de nervosité ou d’énervement, le premier réflexe doit être de se poser la question : est-ce que je suis énervé(e) pour une bonne raison ? Où est-ce seulement la conséquence d’un manque de nicotine ?

Si la réponse est le manque de nicotine, il ne faut pas hésiter à se substituer, on ne le répètera jamais assez : la nicotine est votre meilleure alliée pour arrêter de fumer. Ce n’est pas elle la grande méchante de l’histoire 😉

Autres FAQ