Je suis enceinte, puis-je prendre de la nicotine via les patchs ou la vape ?

Idée reçue : La nicotine est mauvaise pour les femmes enceintes

Une des causes de la mauvaise utilisation des substituts nicotiniques ou de la vape est le manque d’information des soignants concernant ces traitements, et la peur qu’il s’agisse de médicaments dangereux pour le bébé. Si la femme enceinte poursuit son tabagisme pendant toute la grossesse, la prise de nicotine est bien plus importante et sur une durée plus longue qu’avec les substituts nicotiniques. De plus, toutes les autres substances toxiques de la cigarette dont le monoxyde de carbone nocif pour le fœtus, ne sont pas présentes dans ces traitements.

L’exposition à la nicotine est considérablement réduite lorsqu’il s’agit de substituts comparé à la consommation de cigarette.
Il convient aussi de combattre l’idée fausse mais souvent propagée par certains médecins et sages-femmes que  » 5 cigarettes par jour n’est pas nocif, voire conseillé à la place du stress… « . En fait, l’intoxication reste souvent la même qu’avant la grossesse, car la fumeuse inhale alors beaucoup plus profondément chaque bouffée de cigarette. Ceci est facilement vérifié par la mesure du monoxyde de carbone dans l’air expiré à chaque consultation, et permet à l’intéressée et au soignant de prendre conscience d’une manière concrète de l’intoxication.

Il est important de penser rapidement aux femmes hospitalisées en urgence pour une complication (menace d’accouchement prématuré). En effet, l’hospitalisation est souvent favorisée voire aggravée par la poursuite du tabagisme.
Le dosage doit être adapté individuellement à chaque patiente, en prenant compte des signes de manque, mais aussi des symptômes liés à la grossesse. Si une femme souffre de nausées et vomissements, la forme transdermique d’absorption de nicotine sera préférée à toute forme orale.

Dr. Marion Adler

En savoir plus sur notre page « substituts »

Autres FAQ